Assurance Les assureurs se partagent les clients à risque





Tout postulant à un contrat d’assurance considéré à risque est désormais contraint de passer par la Fédération des assurances. Taxistes, louagistes mais aussi les motocyclistes sont classés dans la catégorie dite à risque. Tunis — Le Quotidien Le problème des assurances qualifiées de mauvais risque par les assureurs est définitivement réglé. En effet tous les assureurs se sont partagés en principe équitablement les contrats. Les dispatching est effectué par la Fédération tunisienne des sociétés d’Assurance (FTUSA) qui délivre à tout postulant à un contrat d’assurance un document exigible par les sociétés d’assurance. La présentation de ce document est nécessaire et permet la fixation d’un montant référentiel. A titre d’exemple, une motocyclette est assurée à raison de 127 dinars. Le client qui ne fournit pas ce document sera appelé à payer une somme plus élevée et qui peut dépasser les 160 dinars annuellement. M. Maher Mathlouthi, assureur, explique que cette mesure est venue régler la question du mauvais risque que beaucoup de sociétés essayent d’éviter. Mais qui sont ces clients à risque ? Ce sont tout simplement les usagers de la route composés essentiellement de taxistes et de louagistes mais aussi les motocylistes. Il s’agit d’une population très exposée aux accidents de la route pour des raisons évidentes. Les montants des assurances exigés par cette catégorie de clientèle ont été révisés à la baisse il y a près de 4 mois. Ce réajustement des prix est venu à point nommé réconforter un grand nombre de professionnels qui en principe n’ont d’autres choix que de souscrire des contrats d’assurance quel qu’en soit le montant. Si doléances il y a, elles doivent être présentées à qui de droit ultérieurement. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com