Irak : Talabani optimiste malgré le chaos sécuritaire





• Deux GI’s et plusieurs Irakiens tués Deux GI’s et treize Irakiens ont péri hier dans de nouvelles attaques en Irak où le président Jalal Talabani s’est dit optimiste sur la formation rapide d’un gouvernement d’Union nationale en gestation depuis trois mois. Le Quotidien-Agences Deux soldats américains ont été tués alors qu'ils participaient jeudi à une opération dans la province sunnite d'Al-Anbar, dans l'ouest de l'Irak, a annoncé l'armée américaine. "Les deux soldats appartenant à la 2-28 brigade de combat ont été tués à la suite d'une action ennemie alors qu'ils opéraient jeudi dans la province d'Al-Anbar", affirme un communiqué de l'armée. Dans les attaques continuelles, treize Irakiens ont été tués, dont quatre dans l'explosion d'une bombe au passage d'un autobus dans l'est de Bagdad et un imam sunnite, cheikh Moustapha Farhan, abattu par des hommes armés dans le sud de Bagdad la capitale. Au moins dix corps criblés de balles et portant des traces de torture ont été retrouvés ces dernières heures à Bagdad et au sud de la capitale portant à au moins 70 le nombre de corps découverts en six jours. * Optimisme "Soyez optimistes comme je le suis. Le gouvernement d'union nationale ne prendra pas longtemps", a lancé Talabani après une réunion à sa résidence à Bagdad des représentants de groupes politiques. Les leaders politiques, pressés de toutes parts d'accélérer leurs négociations plus de trois mois après les élections du 15 décembre, devaient poursuivre plus tard le dialogue autour de Talabani. Le président américain George W. Bush avait augmenté en début de semaine la pression sur les partis irakiens en jugeant qu'il "était temps" qu'ils s'entendent sur un gouvernement. Dans les prêches aux mosquées, les prédicateurs chiites et sunnites ont repris cette injonction, demandant aux leaders politiques de cesser de se disputer sur les postes ministériels et de former rapidement un tel gouvernement pour pouvoir affronter les dangers d'un conflit confessionnel. Enfin, deux ex-otages canadiens de Christian Peacemakers Teams ont quitté l'Irak après leur libération jeudi à la faveur d'une opération de la Force multinationale, selon cette ONG. Harmeet Sooden, 33 ans, résidant en Nouvelle-Zélande, et James Loney, 41 ans, ont été libérés près de quatre mois après leur enlèvement par un groupe armé qui les avaient détenus dans une maison dans l'ouest de Bagdad. Leur collègue britannique Norman Kember, 74 ans, a quitté l'Irak la veille. L'Américain Tom Fox, enlevé avec eux le 26 novembre 2005 à Bagdad, a été tué et son corps criblé de balles retrouvé le 10 mars dans la capitale irakienne.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com