L’Iran et la Syrie : dénoncent le programme nucléaire israélien





Téhéran-Agences Le programme nucléaire israélien est une menace pour le Proche-Orient, ont estimé hier le vice-président syrien Farouk al-Chareh, en visite à Téhéran, et le ministre des Affaires étrangères iranien, Manouchehr Mottaki, a rapporté la télévision d'Etat iranienne. Chareh et Mottaki considèrent que "les armes nucléaires du régime occupant à Al-Qods et son refus d'entrer dans le Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) représentent une véritable menace au Proche-Orient", a affirmé la télévision. L'Iran a signé le protocole additionnel du TNP, principal outil international de contrôle du nucléaire, mais la République islamique subit la pression des pays occidentaux qui soupçonnent son programme nucléaire de dissimuler un volet militaire, ce que dément Téhéran. La communauté internationale considère qu'Israël détient l'arme nucléaire, même si l'Etat hébreu se borne depuis 40 ans à une politique d'"ambiguïté stratégique", sans confirmer ou nier l'existence d'un arsenal nucléaire. Chareh et Mottaki ont également discuté de la situation en Irak et proposé une réunion entre les ministres des Affaires étrangères des pays voisins afin de s'entretenir des moyens de rétablir la sécurité et la stabilité dans ce pays.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com