E.S.S. : Motivation décuplée !





Le service rendu par l’ESZ à l’Etoile met désormais le club étoilé devant de nouvelles responsabilités. Lourdes mais attachantes. L’Etoile n’entend pas rater l’aubaine après avoir quelque peu désespéré sans pour autant lâcher prise. maintenant, il ne reste plus que quatre rondes qui s’apparentent à des rendez-vous de coupe. On le répétera à chaque étape que, aussi bien pour le leader que son dauphin: “Ca passe ou ça casse”. Fin de l’actuel exercice certes palpitante mais il appartient à chaque partie prenante d’honorer le jeu. Première étape décisive dans une large mesure, l’Etoile se rend à la Marsa pour rencontrer son homonyme de la Goulette et du Kram. Un match des extrêmes aussi important pour les uns que les autres que les protagonistes auront à négocier les nerfs à fleur de peau. Les Etoilés dont on attend la victoire et rien que la victoire auront à user de toute leur expérience et de leur métier pour se dépêtrer des difficultés que pourraient leur poser les Goulettois Kramistes. Depuis mercredi soir, on n’a pas cessé de ressasser aux joueurs que la compétition est réellement relancée et qu’il leur appartient désormais de saisir leur chance pour que la réussite soit au bout du parcours. Le message n’est pas tombé dans une sourde oreille puisque on décèle chez les joueurs une grande détermination, un nouvel enthousiasme et une motivation allant crescendo de jour en jour. Les Etoilés auront à matérialiser sur le terrain ce nouvel état d'esprit qui les anime depuis que l’avance de quatre points au classement est ramenée à deux seulement. Face à l’EOGK, ils n'auront ni le droit de passer à côté du sujet ni le choix autre que la victoire sans même demeurer à l’écoute du stade B. Jannet là où l’EST aura à en découdre avec l’USM dans un match qui risquerait de s’avérer périlleux pour le leader. * Zouaghi et Ghézal: absence prolongée Bazdarevic, l’entraîneur étoilé, tout en demeurant conscient de la lourde responsabilité à assumer, semble serein et confiant. Il est même rassuré de l’état d’esprit qui anime ses joueurs. Le travail accompli au lendemain du match livré mercredi au CSHL a été consacré à la conservation de la tenue athlétique des joueurs et à quelques exercices tendant à améliorer le taux de réussite devant les buts adverses. Côté formation, l’équipe enregistrera encore l’absence de Kaïs Zouaghi et de Seïf Ghézal, les deux piliers de l’axe de la défense. Mais ceci n’inquiète pas outre mesure ni l’entraîneur ni les supporters puisque Mejdi B. Mohamed et Lotfi Sellami se comportent bien à chaque match joué. L’on doit donc s’attendre à ce que Bazdarevic reconduise la formation qui a battu le CSHL, mercredi. La seule interrogation que ne pose le public étoilé concerne la non participation d’Ogunbiyi, le Béninois d’Enyemba qui a sorti un très bon match à Zanzibar et réussi un fort joli but. Le néo-étoilé pourrait relever un Opara à la dèche depuis plusieurs matches. Quoiqu’il en soit, Bazdarevic étant seul maître à bord devra assumer la responsabilité de ses choix mais devrait aussi être d'avance réceptif aux conseils qui pourraient lui être prodigués. * Formation probable Austin, S. Frej, Mériah, B. Mohamed, Sellami, Hammi, Traoui, Bokri, Gelson, Chikhaoui, Opara. Mounir EL GAIED


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com