Bazdarevic :





«Destin entre les mains» * Les données ont changé. Vous êtes confrontés à de nouvelles responsabilités, n’est-ce pas? Effectivement. L’écart de quatre points est ramené à deux. Maintenant, le coup est jouable, mais rappelez-vous bien que je vous ai confié avant le match du CSHL que l’Etoile sera sacrée championne. Et ce n’était pas de la blague. Nous y croyons dur comme fer et nous allons tout mettre en œuvre pour concrétiser nos intentions. * Que vous suggère ce match à livrer à l’EOGK? Un match difficile certes, mais qu’il faut gagner absolument. Je respecte bien l’adversaire, mais il y a lieu aussi de relever la différence de classe entre les deux équipes. Ceci ne voudra pas dire que nos joueurs seront extrêmement confiants. Ils devront faire attention pour que rien ne soit concédé. * Les absences de Zouaghi et Ghezal perturbent-elles vos plans? Bien sûr que j’aurais aimé disposer de tous les éléments de l’effectif, mais heureusement que dans ces deux postes nous avons Sellami et B. Mohamed , deux gars solides et bien appliqués. * Vous aurez certainement une oreille à l’écoute du stade Monastir? Je ne m’occuperai que de mon équipe qui doit réaliser l’objectif fixé. Et si la bonne nouvelle venait de Monastir, elle sera évidemment bien accueillie. * D’aucuns se posent la question concernant la participation d’Ogunbiyi. Quand est-ce qu’on le verra titulaire? La contrainte du nombre de joueurs étrangers à utiliser nous oblige à prôner la réussite d’abord. Ogunbiyi jouera au moment opportun. Peut-être bien demain. * Quelle issue à ce match? Nous n’avons aucun autre choix que de ramener les trois points de la victoire. Nous sommes prêts pour livrer le match qu’il faut à la Marsa et atteindre l’objectif. Recueillis par M.E.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com