Barcelone : La cité aux multiples visages





A Barcelone, on ne s’ennuie jamais. On ne stresse pas non plus. C’est la ville du farniente par excellence où les touristes sont de tous les âges. Pittoresque et envoûtante, la capitale catalane charme ses visiteurs par sa Rambla exceptionnelle et sa vieille ville éternelle. Traditionnelle et moderne, Barcelone n’ a pas un seul visage. Elle est plurielle. Elle est aussi singulière. • De notre envoyée spéciale: Maryem KADA Barcelone - Le Quotidien Il imite la démarche d’un passant. Avec son sifflet, il fait l’agent de la circulation. Il ouvre grands ses bras pour tenir une femme. Il sautille et court dans tous les sens. Son humour plaît aux uns et laisse les autres indifférents. Parmi les passants il est tantôt accueilli avec le sourire et tantôt repoussé par un regard de travers. Ce clown n’est que l’un des personnages de la Rambla à Barcelone. Quand il finit son numéro, il fait alors le tour des tables sur les terrasses avec son chapeau à la main. Ces spectacles se poursuivent à longueur de journée. C’est une rue magique qui ne désemplit jamais. Du matin au soir, la Rambla est animée. C’est la rue la plus fameuse de la capitale catalane. Cette promenade avait servi de lit de torrent qui transportait l’eau de la montagne Collserola à la mer. Sur cette rue qui réunit toutes les races et toutes les couleurs, on trouve la Rambla des oiseaux où se vendent des canaris, des chiens, des chats et même des tortues. Ensuite, c’est la partie des fleurs qui charme et attire les innombrables passants. Elle est juste en face du Marché St Josep de la Boqueria. Mais la Rambla ne s’arrête pas là. Elle continue jusqu’à la statue de Christophe Colomb qui, de sa main, montre les Amériques qu’il venait de découvrir. * L’unique de la Boqueria Sur cette sacrée R ambla, les touristes succombent au charme de son marché. En effet, Mercat de la Boqueria est le plus populaire de la capitale catalane: «Si quelque chose n’est pas trouvée à la Boqueria, elle ne sera trouvée nulle part ailleurs» dit un dicton barcelonais. Mais dans ce marché, on trouve justement de tout. Il garde son architecture d’antan et attire tous les jours des clients de toutes les contrées. Au lieu d’aller manger dans l’un des interminables restaurants, on peut s’acheter une barquette de fruits à la Boquerie, ou carrément rester se régaler d’une paella exceptionnelle dans l’un des petits restos du Mercat. * Une ville cosmopolite Le soir, la Rambla est également archi-comble. On vend de la bière aux passants et chacun s’amuse à sa façon. Le temps n’a point d’importance. En tenues de tous genres, les touristes de Barcelone ou encore les Catalans eux-mêmes ne stressent jamais. C’est le farniente par excellence durant toute la journée. A l’occasion du quinzième congrès mondial de Cardiologie, la ville est doublement animée. Un grand nombre des médecins qui participent aux travaux du congrès, se ruent inévitablement vers cette promenade envoûtante. Son charme est irrésistible et rares sont ceux qui sentent le temps passer à la Rambla. A minuit, des dizaines de jeunes filles d’origine africaine s’installent sur la promenade et dans les multiples ruelles adjacentes qui mènent toutes au vieux Barcelone. Ces filles de la nuit n’hésitent pas à accoster des clients potentiels et à négocier le prix d’une escapade. Entre-temps, la soirée continue dans les dizaines de terrasses où les touristes concilient les tapas avec la sangria ou les énormes verres de bière espagnole. C’est dans cette partie de Barcelone qu’a été écrite une grande étape de l’histoire de la ville. De part et d’autre de cette Rambla, l’avenue la plus populaire et la plus colorée de la cité, se trouvent les quartiers du Raval, la Ribera et le Quartier Gothique où la culture cohabite avec le commerce traditionnel et moderne. Ce n’est pas étonnant ! Car à Barcelone est né à l’éternel Gaudi. Architecte et sculpteur, il a réussi à pratiquer une architecture audacieuse et singulière au sein du «modernisme catalan». D’ailleurs, l’art gothique l’a toujours inspiré. Avant-gardiste , il a signé la plus grande valeur symbolique de Barcelone, à savoir la basilique de la Sagrada Familia. C’est une merveille dont les travaux ne sont pas encore achevés. Depuis le début des années quatre-vingt, la basilique est toujours en construction. On dit qu’elle représente une bible en pierre pour tous les symboles catholiques qui y sont sculptés. Cette architecture spéciale est valable pour toute la ville de Barcelone. Les briques rouges ou marrons sont incontournables. Ce style pittoresque donne une chaleur incroyable aux rues barcelonaises. Mais il n’y a pas que l’architecture. A Barcelone, on circule surtout à motos. * Farniente Dans la vieille ville de la capitale catalane, les places sont exceptionnelles. Place del Reial, Place d’El Pi, etc... sont des lieux où se réunissent les gens le jour comme la nuit. On boit un verre, on lit un livre, on papote ou on consulte son mail sur le PC portable. Beaucoup de jeunes arrivent et partent d’ici. Avec leurs bagages, ils se reposent le temps de voir la carte de Barcelone pour savoir où aller. Le tourisme de jeunes est bien développé grâce aux pensions, petits bars restos et fast-foods qui se comptent par dizaines dans chaque rue. Dans l’un de ces petits restaurants spécialistes des fameux tapas, Ahmed le terrible ne sourit pas. Ses kilos en plus ne l’empêchent pas de déambuler entre les petites tables pour servir les clients et passer les commandes. Il est Marocain. Depuis trente cinq ans, il a quitté Sebta, sa ville natale, pour s’installer à Barcelone: «Je travaille dans ce resto depuis douze ans. Je gagne bien ma vie. En tout cas, ce que je reçois me permet de gâter ma fille et de ne me priver de rien», confie Ahmed avec ses yeux vers brillants. Il n’est pas le seul Marocain. Nombreux sont les commerces où les employés viennent du Maroc. Ils semblent bien intégrés et préfèrent sans doute leur vie en Espagne. Barcelone, dont une grande partie des monuments est classée par l’Unesco, patrimoine de l’humanité, est une ville très charmante. Elle est l’une sinon la plus belle ville européenne où le stress n’a pas lieu. Des gens accueillants et un tourisme exceptionnel sont ses cartes gagnantes. Pour preuve, la cité est animée sans arrêt. C’est difficile d’y aller sans jurer d’y retourner...


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com