E.S.Z. – O.B. (1- 0) : Les Zarzissiens difficilement





Il ne fallait pas s’attendre à ce que le niveau pratiqué soit de qualité quand on sait que le résultat importait plus que la manière en ce début de championnat pour faire le plein de confiance. Si les intentions étaient claires pour les Sudistes à savoir aller vers l’attaque pour faire vite la différence c’est pourquoi ils ont opté pour un schéma tactique en 3-4-3. Pour les Béjaois c’était plutôt une prudence mesurée en optant pour le 4-4-2 tout en essayant de profiter des espaces que laissaient les locaux. D’ailleurs, le match a été lancé sans round d’observation surtout de la part des Zarzissiens qui se lancèrent vers l’attaque et à la 1ère minute du match et à la suite d’un coup-franc bien tiré par Laâmari à Jebnoun qui centre vers N’djami au milieu de la défense de Béja celui-ci poussa la balle dans les filets (1-0). Après ce but et durant toute la première mi-temps, on a vu l’OB prendre le dessus sur son adversaire dans le but de revenir au score mais ni Abdelmajid Eddine (20’ et 22’ ni Missaoui (24’ et 42’) n’arrivèrent à tromper Hosni en super forme. Après la pause, le ton va monter d’un cran avec une supériorité totale pour les visiteurs qui cherchent à égaliser avec un changement tactique de la part du coach Kouki qui a intégré Boughdir à la place de Nefzi et Malki à la place de Kerkeni qui ont créé un danger continu sur la défense zarzisienne mais le gardien Hosni était toujours à la parade surtout aux 70’ et 75’. Et afin de conserver cet avantage; Bechikha a renforcé son arrière-garde défensive en faisant entrer Bachtabgi, Bouchériba et B. Chouikha à la place de N’djami, Jebnoun et Dhifallah qui se contentèrent de contrôler les opérations sans chercher à s’aventurer jusqu’à la fin de la partie. Pour conclure, on peut dire même que la victoire est étriquée elle est précieuse. Formations * ESZ: Hosni, Khouildi, Nebhani, N’djami (Bachtabgi), Hammamli, Bouzomita, Laâmari, H. Jebnoun, Dhifallah (B. Chouikha), S. Jebnoun, Bouchhioua. * OB: Kefi, Hammami, Derbal, Ourtani, Derbali, Nefzi (Bougédiri), Jelassi, Kerkeni (Malki), Gharbi, Eddine, Missaoui. Saâd DRINE ___________________________ L’homme du match Les promesses de Hosni Pour son premier match à domicile, l’ESZ doit une fière chandelle à son gardien Mehrez Hosni qui a sorti un grand match et a réussi à préserver la victoire de son équipe. Grâce à ses réflexes et surtout à sa concentration Hosni a survolé les débats pour prouver qu’il n’a pas usurpé la confiance de son entraîneur et nul doute que s’il persévère dans cette voie Hosni peut encore progresser et aller encore plus loin. S.D.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com