Lien entre Saddam et Zarqaoui : La Maison-Blanche tente de sauver la face





Washington-AFP Le porte-parole de la Maison-Blanche a démenti avant-hier que le président George W. Bush ait établi un lien "direct, opérationnel" entre Saddam Hussein et le chef d'al-Qaïda en Irak, Abou Moussab al-Zarqaoui, avant mars 2003 et l'invasion américaine. "Le président n'a jamais dit qu'il existait un rapport direct, opérationnel entre les deux", a déclaré Tony Snow devant la presse. "Il y avait un rapport dans le sens où Zarqaoui se trouvait en Irak, que des membres d'al-Qaïda se trouvaient en Irak; ils opéraient d'Irak, et dans certains cas librement", a dit Snow en citant l'assassinat d'un diplomate à Amman, Laurence Foley, le 28 octobre 2002, dont les auteurs auraient été payés par Zarqaoui. "Mais est-ce qu'ils avaient un bureau au (siège du) Mukhabarat", les services de renseignement, "est-ce qu'ils avaient leur ligne budgétaire dans le budget de Saddam ? Non. Il n'y avait pas de rapport opérationnel direct, mais il y avait un rapport. Ils se trouvaient dans le pays et je pense que vous comprenez que les Irakiens savaient qu'ils s'y trouvaient", a insisté Snow. "C'est à peu près tout", a répondu Snow à la presse qui lui demandait si la présence de Zarqaoui était tout ce en quoi consistait le lien.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com