Rentrée scolaire : C’est parti !





Aujourd’hui, 2 millions et 200 mille élèves reprendront le chemin de l’école pour une nouvelle année scolaire. Tunis — Le Quotidien Finies les vacances. Aujourd’hui, l’école ouvre grandes ses portes. C’est la rentrée scolaire. 2,2 millions d’élèves reprennent le chemin de l’école dont 1 million 500 mille sont inscrits à l’enseignement primaire. Au vu de ce chiffre, les classes enregistrent une baisse de 72 mille élèves. Du côté du deuxième cycle de l’enseignement de base et des classes du secondaire, 1 million 120 mille élèves rejoignent aujourd’hui leurs établissements. 30 mille autres mettent leurs pieds pour la première fois à l’école, et ce, dans les classes préparatoires où le nombre des élèves a atteint l’année précédente 24 mille, ce qui signifie une hausse pour cette année scolaire. En témoigne également le nombre de ces classes qui s’élève à l’actuelle rentrée à 1700. Parmi ces élèves, 200 mille ne rentreront pas chez eux à midi. Ils mangeront dans les cantines scolaires. D’autres, dont le nombre atteint 90 mille, vont bénéficier de bourses scolaires. Ces dernières se chiffrent à 7 millions de dinars. A préciser qu’environ la même somme est dépensée par le ministère de tutelle quotidiennement pour assurer les salaires des enseignants, agents administratifs et autres employés. Le ministère a signalé aussi, à la veille de cette rentrée, la création de 33 nouveaux établissements entre collèges et lycées. Pour cette année, 30 sont fonctionnels et accueillent des élèves à partir d’aujourd’hui. Dans le cadre de ces projets de renforcement de l’infrastructure, un réseau de bibliothèques scolaires est en chantier, dans le but d’assurer un bon encadrement des élèves. Avant la fin 2009, environ 500 bibliothèques et 3 mille salles multidisciplinaires verront le jour. * Pourvu qu’ils réussissent Pour leur part, les parents aussi y mettent du leur pour que les enfants retrouvent les bancs de l’école dans les meilleures conditions : «Certes, la rentrée scolaire nous coûte cher vu les différentes exigences qu’elle implique. Mais c’est un mal nécessaire. Je pense que tout passe, l’essentiel c’est que ces efforts ne partent pas en l’air», avoue Wahid Ramah, père de trois enfants. Slimane Belakhal est également père de deux enfants dont une fille en troisième année primaire et un garçon en préparatoire : «Je sais que pour les enfants, la reprise ou alors le premier jour de l’école sont durs. Mais je leur souhaite la réussite. Car, à mon avis, c’est la meilleure récompense pour les parents», souligne-t-il. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com