Basket Nationale A (1ère phase – 2ème J.) : Pour y voir un peu plus clair





Sur le papier, cette seconde ronde ne propose pas d’affiches captivantes. Sauf peut-être un EZS - ESS qui peut valoir aux présents certaines émotions. Sinon, nous en serons encore aux premières reconnaissances de terrain. Le week-end dernier,on ne croyait sincèrement pas l’équipe zahroise, privée des services de Lamjed Njah et fortement remaniée, capable d’une pareille prestation à Monastir. Et malgré la défaite, les jeunes lancés par Chéour ont acquis un capital-confiance qui leur donnera sûrement des ailes face à l’ESS. Toutefois, cette dernière sera difficile à manier, au vu du nouveau statut dont elle se prévaut et qui la met dans la peau, sinon d’un favori en puissance, du moins d’un outsider aux dents longues. A Radès, les débats s’annoncent théoriquement en faveur des visiteurs. Rien qu’à se référer à la bastonnade que les Nabeuliens ont infligée au DSG. Mais attention, ils seront toujours privés de trois de leurs atouts majeurs, Maâlaoui, Rzig et Ben Abdallah. A vrai dire, ces défaillances à la pelle ne semblent pas trop troubler la quiétude de Faouzi Madhi qui a bien préparé les jeunes doublures, pimpantes de santé la semaine dernière. Tout comme les fantassins de Mohamed Zaouali qui, lui aussi, a misé sur le rajeunissement, cette année, dans le cadre de la politique prônée par le B.D radésien.A Grombalia, on attend avec impatience de voir la réaction du Dalia, complètement ballotté à Nabeul. Annoncé avec pompe comme le nouvel ogre du circuit à la lumière des recrutements de valeur effectués, le cinq grombalien a fortement déçu lors de la première journée. Rachat donc pour les Vignerons auquel opposeront une irrésistible envie de confirmation pour les Goulettois. Ces derniers, quelque peu soustraits à l’implacable obligation de résultat, et auxquels les responsables et les sympathisants n’ont demandé que l’accomplissement de progrès tangibles, dans la perspective de la mise sur pied d’une future grande équipe, sont capables de réussir un beau résultat. Une autre équipe est déjà dos au mur. Il s’agit de la JSK, lourdement défaite la semaine écoulée au Gorjani. Les joueurs vertement sermonnés, après leur piètre rendement individuel ont été mis devant leurs responsabilités. En face, il y aura un CSC assez en jambes, contrairement aux années précédentes. Et après le duel tactique des deux anciens Goulettois, Gharbi - Nefzi, le coach kairouanais trouvera sur son chemin un autre ancien coéquipier, à savoir Elloumi. A propos justement de l’entraîneur clubiste, Mounir Nefzi, il devrait enchaîner, avec son équipe, un nouveau succès à Bizerte. Les Cabistes, lourdement pénalisés par l’indifférence des responsables à l’égard de la section BB, sont à prendre, malgré tout, très au sérieux, au vu de leur somme toute appréciable prestation face au CSC, malgré la défaite. Enfin, l’autre néo-promu, le SSKasserine, il offrira l’hospitalité à l’USM dans un match qui devrait consacrer la nette supériorité des Bleus. Wahid SMAOUI ___________________________ Rendez-vous Salle Grombalia 17h30: DSG - EOGK Salle Radès 17h30: ESR - SN Salle Bizerte 17h30: CAB - CA Salle Ezzahra 17h30: EZS - ESS Salle Kairouan 17h30: JSK - CSC Salle Kasserine 17h30: SSK - USM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com