Industries pharmaceutiques : Des perspectives en rose pour la SIPHAT





* Lancement de cinq nouveaux produits en 2007 Avec des chiffres en progression au titre du premier semestre 2006, la Société des Industries Pharmaceutiques de Tunisie (SIPHAT) réussit à confirmer encore sa position de doyenne et de leader du marché des produits pharmaceutiques en Tunisie. Ses responsables prévoient même de conforter cette place durant l’année prochaine. Tunis-Le Quotidien Fidèle à son rendez-vous semestriel avec les intermédiaires en Bourse, M. Maher Kammoun, PDG de la SIPHAT, a présenté, vendredi dernier au siège de l’Association des Intermédiaires en Bourse, la communication financière de la société portant sur sa situation actuelle et ses perspectives de développement à court et moyen termes. M. Kammoun a précisé que la société a réussi à enregistrer un chiffre d’affaires semestriel en progression de 5,33%, à 20,356 millions de dinars contre 19,343 millions de dinars au titre du premier semestre de l’année précédente, lui-même en croissance par rapport au premier semestre de 2004. Selon les prévisions, le chiffre d’affaires de la société devrait arriver à prés de 41 millions de dinars au titre de l’exercice 2007 en évolution de plus de 10% par rapport à celui de l’exercice 2005 et de près de 8% par rapport au chiffre probable de l’exercice actuel. Ces résultats permettent à la SIPHAT de préserver sa position de leader sur le marché des produits pharmaceutiques qui compte également 28 autres unités de fabrication de médicaments en Tunisie. Doyenne du secteur, la société est la plus importante en matière d’investissements réalisés avec une enveloppe s’élevant à 39 millions de dinars depuis sa création en 1989, soit plus de 14% du total des investissements de ce secteur qui avoisinent les 270 millions de dinars. La société est également la première au niveau de sa gamme de produits qui compte quelques 149 spécialités pharmaceutiques. Elle réalise, en effet, à elle seule 20% de la fabrication nationale et satisfait 10% de la consommation nationale des médicaments. Elle est en outre la seule entreprise du secteur à être cotée en Bourse (depuis 2001), et la seule à détenir des participations aux capitaux d’autres entreprises d’industries pharmaceutiques avec près de 16% de la société SAIPH, 30% de celui de Pfizert Tunisie et 35% du capital de la nouvelle société Pierre Fabre production médicaments – Tunisie. Cette dernière est en cours de construction en vertu d’un joint venture de la SIPHAT avec les laboratoires français «Pierre Fabre». Le coût de cet investissement s’élève à 4,8 millions de dinars. Son entrée en production est prévue en 2008 et son chiffre d’affaires sera destiné à 50% à l’export. Outre ce projet, le programme de développement de la SIPHAT prévoit la construction de trois dépôts de médicaments d’une valeur de 1,5 million de dinars, et ce en plus de la construction en cours d’un nouveau laboratoire pour les formes sèches qui devrait être fonctionnel à partir de l’année actuelle pour un investissement de près de 3 millions de dinars. Durant les dernières années, la société a réalisé plusieurs autres projets importants, entre autres, la constitution d’une société en joint venture avec la société Pfizer pour la production des produits de formes sèches, l’acquisition d’une seconde ligne de fabrication de solutés perfusables en poches qui lui a permis de doubler la capacité de production des solutés massifs. Elle a procédé également à la mise en place d’un système informatisé de gestion intégrée, déjà en cours d’implantation, qui lui permettra de maîtriser davantage ses charges de production. Pour les perspectives de développement de la société en 2007, M. Kammoun a souligné que le conseil d’administration prévoit une enveloppe supplémentaire d’investissement arrivant à 4,2 millions de dinars. La société prévoit par ailleurs le lancement de cinq nouveaux produits durant l’année prochaine et ce conformément à sa stratégie visant à mettre sur le marché cinq nouveaux produits en moyenne par an. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com