Exposition Poésie sur toiles





La galerie d’Art et d’Essai «Le Damier» a inauguré sa nouvelle saison culturelle par une exposition personnelle de Sylvain Montéléone. Cette exposition ayant pour thème : «15 gravures pour grave heure», s’inspire de la peinture dynamique, mais simplifiée. L’exposition de Sylvain sort du cocon académique habituel. Le peintre donné à ses œuvres d’art un air dynamique, tiré de l’actualité. Il a conçu ainsi ces œuvres comme des «Etend’art» tirés chacun en un seul et unique exemplaire. Il s’agit, en effet, pour l’artiste de ne pas s’engouffrer dans l’habituelle contemplation de la peinture lourde. C’est pourquoi, les ombres ont été conçues, pour la plupart sur des morceaux d’étoffe tenus par des jeunes qui se déplacent, tout au long de la galerie. Outre cette vision dynamique, de l'exposition, Sylvain a conçu ses œuvres, en leur donnant une inspiration poétique et picturale, à la fois. Mais à vrai dire, ses œuvres mettent en exergue la souffrance. Une souffrance qui n’est pas tirée de l’actualité, mais une tristesse générale par le comportement humain et tirée de son quotidien. Il s’agit pour l’artiste de reproduire des événements tristes conçus dans un style poétique. Au nombre de 16, les œuvres mettent l’accent sur différentes techniques comme la «gravure sur lino», l’acrylique et la gravure simple. Ne se réclamant d’aucune école, Sylvain a toutefois privilégié à travers ses œuvres l’inspiration poétique, étant lui-même poète. Mais dans le mixage des couleurs, il met un accent sur les couleurs primaires à savoir le bleu, le rouge, le jaune, sans pour autant donner priorité à telle ou telle couleur. Autre particularité de cette exposition, le peintre n’a pas donné de titre à ses tableaux. Il laisse ainsi la liberté aux visiteurs de concevoir le titre, eux-mêmes. En un mot, cette exposition dont le vernissage a eu lieu le 15 septembre et qui se poursuit jusqu’au 20 du mois en cours offre aux amateurs de la peinture une belle balade à travers l’art pictural. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com