Procès de Saddam : Le défilé des témoins se poursuit





Le Quotidien-Agences Trois nouveaux témoins ont décrit les bombardements contre les kurdes irakiens à la reprise hier du procès du président déchu Saddam Hussein. Le premier, Iskandar Mahmoud Abdel Rahman, 41 ans, a raconté les effets des bombardements. "Nous sommes restés plusieurs minutes exposés à la fumée blanche, à l'odeur pestilentielle. Après, mes battements de cœur se sont accélérés, j'ai vomi, mes yeux me brûlaient et je ne pouvais plus me tenir debout", a-t-il raconté. "Je n'ai jamais retrouvé complètement ma vision et mon corps a été entièrement brûlé", a-t-il ajouté, en montrant à la cour son dos couvert de cicatrices de plus de 20 cm de long. Le deuxième, Raouf Faraj Abdallah, un fermier kurde de 55 ans, a raconté devant le Haut tribunal pénal irakien qui siège à Bagdad, les effets des bombardements chimiques qui selon lui ont tué 28 personnes dans son village. "Nous avons ensuite été capturés. J'ai été séparé de ma femme, qui a donné naissance dans la nuit à un enfant mort-né", a affirmé ce témoin, en demandant réparation.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com