Le chaos sécuritaire persiste en Irak : Trois GI’S tués, plus de cent morts en 72 heures





La vague des attaques contre l'armée américaine et les forces de l'ordre irakienne prend de l'ampleur mettant en exerge l'échec des forces de l'occupation à résoudre la crise sécuritaire dans le pays.

Le Quotidien-Agences

Deux soldat américains ont été tués hier, dont un dans l'explosion d'une bombe près de Bagdad, a annoncé hier l'armée américaine dans des communiqués.

"Un soldat de la division multinationale Bagdad (MNDB) est mort après l'explosion d'un engin artisanal au passage de son véhicule, au nord-ouest de Bagdad", a indiqué l'armée.

Il s'agit du deuxième soldat américain tué mardi dans une explosion. L'armée américaine avait annoncé auparavant la mort d'un soldat de la 89e brigade de police militaire dans une attaque-suicide à la voiture piégée à Mossoul.

Un autre soldat de la MNDB est décédé en combat, selon un autre communiqué. "Le soldat est mort à 21H00 (17H00 GMT) au sud-ouest de Bagdad", précise-t-il.

Plus de cent morts

Hier, six membres des forces de sécurité et trois civils ont été tués dans des actes de violences en début de matinée, dont une attaque-suicide à Bagdad visant un poste de police, a-t-on appris de sources de sécurité.

Un Kamikaze conduisant un camion a foncé sur un poste de police près de la raffinerie de Doura, banlieue sud de Bagdad, tuant trois policiers et en blessant dix autres.

Au centre de la capitale, un obus de mortier est tombé sur un quartier résidentiel, blessant quatre habitants.

Tôt le matin, deux soldats ont été tués et un officier blessé dans l'explosion d'un engin au passage de leur patrouille à Baladrouz. Leur véhicule a été incendié.

Un membre de la police criminelle a, en outre, été abattu par des hommes armés dans la ville de Baaqouba, tandis qu'un membre de la police militaire a été blessé devant son domicile au sud de la ville.

A Kirkouk, un employé des services des eaux, un Kurde, a été tué par des hommes armés dans cette ville pétrolière. Un kamikaze s'est fait exploser au passage d'une patrouille de l'armée irakienne sur une route à l'ouest de la ville, sans faire de victimes.

A 70 km au sud de Bagdad, deux bombes ont explosé à un quart d'heure d'intervalle dans la région de Mahawil, tuant un passant et en blessant un autre. Une autre a explosé à 80 km plus au sud sous une voiture civile, blessant dix personnes.

A Diwaniyah, où des miliciens chiîtes sont engagés dans un face-à-face avec des unités irakiennes et américaines, une bombe a explosé au passage d'une patrouille américaine, tuant un passant et blessant deux autres.

Plus de cent personnes ont été tuées depuis lundi en Irak, dans une nouvelle vague de violences qui a frappé la capitale mais également le nord et l'ouest du pays, selon des chiffres fournis de sources de sécurité.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com