Des millions de dollars saisis en Cisjordanie : Hold-up à l’israélienne





Israël a annoncé hier avoir saisi plus d'un million de dollars (des millions de dollars selon les Palestinniens) dans des raids contre des bureaux de change et des banques dans plusieurs villes de Cisjordanie, prétendant que ces fonds servaient à financer des "activités terroristes".

Le Quotidien-Agences

Un porte-parole de l'armée israélienne a indiqué qu'environ 5 millions de shekels (1.15 million dollars, 910.000 euros) et 170.000 dinars jordaniens (240.000 dollars, 189.000 euros) ont été saisis, ainsi que des documents et des ordinateurs dans une série de raids simultanés avant l'aube.

L'opération, menée par l'armée, les services de la sécurité intérieure (Shin Beth) et la police, visait "des infrastructures financières palestiniennes finançant le terrorisme", a ajouté le porte-parole.

Selon des sources de sécurité israéliennes, "deux agents de change ont été arrêtés après que des pistolets et des fusils de chasse ont été trouvés dans leurs bureaux".

Selon des sources de sécurité israéliennes, "l'argent a été transféré depuis la Syrie et l'Iran aux quartiers généraux du Hamas et du Jihad islamique à Damas et au Liban, puis en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza".

Un source de sécurité palestinienne a affirmé que "des millions de dollars, des documents et des dossiers ont été volés" dans 24 bureaux de changes et banques par les forces israéliennes dans plusieurs localités, dont Ramallah, Nabouls, Tulkarem et Jénine.

A Nabouls, un raid a eu lieu contre la banque nationale jordanienne et des échanges de tirs ont eu lieu avec des Palestiniens armés. Un homme a été blessé au visage dans ces tirs.

Khalil Nasser, un responsable à la banque jordanienne, a affirmé à Amman que l'armée israélienne avait pénétré dans l'établissement à Nabouls, avait détruit des meubles, utilisé des explosifs et saisi le principal serveur informatique de la banque mais pas d'argent.

"Le gouverneur militaire israélien a parlé à notre directeur en Palestine et s'est excusé pour l'incident", a ajouté Nasser. Il "a indiqué que la Banque nationale de Jordanie n'était pas la cible et qu'il rendrait le principal serveur dans les deux heures", a ajouté Nasser.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com