Benalgia n’est plus : Adieu Maestro





Le Quotidien-TAP

La scène artistique et culturelle a perdu avant-hier soir une figure de proue de la musique tunisienne en la personne du maestro Abdelhamid Benalgia, décédé à l’âge de 75 ans.

Abdelhamid Benalgia est né le 8 septembre 1931 à Tunis et a fait ses études secondaires au collège Sadiki.

Il appartient à une famille qui avait des liens solides avec les artistes et les musiciens dont notamment feu Ahmed El Ouafi.

Le jeune Benalgia a étudié le malouf à la Rachidia à partir de 1950 avant d’entrer à l’Institut national de musique (rue Zarkoun) où il a obtenu son diplôme de musique en 1955 et le diplôme de la musique occidentale (spécialité harmonie) en 1960. Il a, par ailleurs, fondé la troupe El Andalous en 1967.

Abdelhamid Benalgia a enseigné la musique de 1957 à 1969 puis, de nouveau, en 1973, l’année au cours de laquelle il a été chargé de diriger la troupe de la Rachidia jusqu’à 1979, date de sa nomination en tant que chef du département de la musique au sein de l’ERTT.

Son passage à la tête de ce département est marqué par l’enregistrement de tous les Noubas du malouf tunisien ainsi que des «mouwachahats» et de chants soufis et liturgiques (soulamiya).

Benalgia a également réalisé, en collaboration avec feu Mannoubi Snoussi (proche collaborateur du Baron d’Erlanger) 150 émissions radiophoniques sur la musique tunisienne. Il a aussi contribué, au sein de la Rachidia, à la réhabilitation de plusieurs chansons du patrimoine tunisien.

Au niveau de la composition, Abdelhamid Benalgia a composé la musique du générique de plusieurs feuilletons radiophoniques et télévisés, outre de nombreux chants patriotiques et religieux, sans oublier ses variations sur le Nay (flûte) et ses travaux de codification musicale des chansons.

Il a également brillé en tant que chef d’orchestre en Tunisie comme à l’étranger, particulièrement dans les pays arabes.

Benalgia est l’un des fondateurs du festival de la chanson et de l’Union des musiciens tunisiens.

Il est détenteur de plusieurs décorations et prix nationaux et est considéré comme l’un des meilleurs professeurs et interprètes du Nay.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com