C.S.K. : Guelbi confirme, Belakhal joue de malchance





Le C.S.K. a réussi un bon départ en L2 avec quatre points en deux rencontres disputées.

Dimanche dernier, les hommes de Salem Tabassi ont tenu en échec, un OK qui venait pourtant de terrasser Beni Khalled (4-1). Le but plein de flair et d’opportunisme de Fakhreddine Guelbi permet aux “Vert et Jaune” de garder un excellent moral pour la suite du parcours. Samedi prochain, le derby du Cap-Bon figure au programme et l’on est conscient que ce ne sera pas une partie de plaisir d’autant plus que le voisin Khalladi, avec deux défaites en deux rencontres, se trouve à présent dos au mur.
Le CSK a aligné au Kef sa paire défensive “africaine”, Kapi et Mamadou qui ont su tirer leur épingle du jeu. Tout compte fait, l’arrière-garde a donné satisfaction en ce début de saison, surtout qu’elle accuse l’absence de Mohamed Nabli, réfractaire.
Au Kef, Wael Belakhal, le meilleur Korbien, a subi une blessure au genou. On craint pour lui que les ligaments soient touchés. En tout cas, une IRM éclairera le staff médical et une semaine de repos au moins est indispensable. Belakhal ne jouera donc pas le derby cap-bonais.
Autre joueur qui risque d’être absent samedi prochain Jamel Naouar qui a remplacé Belakhal, a été signalé par l’arbitre Khitouni sur une intervention du juge de touche pour une altercation et des échanges verbaux avec l’entraîneur adjoint keffois Imed Ayari et ce après la rencontre.

13000 D de dépenses
C’est déjà l’hémorragie financière. Depuis le 1er juillet dernier, le club korbien a dépensé 13000 dinars dont 5000 occasionnés par les frais d’une semaine de stage à Aïn Drahem.
Le Bureau en place attend que les caisses soient renflouées car on gère pratiquement la pénurie.

S.R.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com