Approvisionnement – Ramadan : Dispositions exceptionnelles pour équilibrer le marché





Comme à l’accoutumée et à l’occasion du mois de Ramadan, des mesures exceptionnelles ont été prises par les principaux intervenants au niveau de l’approvisionnement du marché en denrées alimentaires.
L’essentiel a été annoncé hier au cours d’un point de presse tenu par les responsables des principaux départements concernés.

Tunis - Le Quotidien
Représentant les différentes directions et structures chargées de l’approvisionnement du marché en denrées alimentaires, les responsables qui ont pris part à cette rencontre avec les journalistes ont tenu tous à mettre l’accent sur la bonne tendance de l’approvisionnement caractérisant les circuits de distribution des produits alimentaires.
Des mesures exceptionnelles ont été prises en fait au niveau des principaux départements impliqués. Les pics de la consommation enregistrés chaque année à l’occasion du mois de Ramadan imposent en effet des dispositions spécifiques.
Au cours du mois du jeûne, la consommation d’œufs se multiplie presque par deux puisqu’elle enregistre une croissance de 98%.
Pour les viandes, toutes catégories confondues, la consommation affiche une évolution qui oscille entre 26 et 50%. Pour le lait, l’évolution est estimée à 23%.
Pour faire face à cette croissance exponentielle de la demande, les structures concernées par la régulation de l’offre ont pris plusieurs dispositions.
Mme Habiba El Ghoul, directrice générale du Groupement Interprofessionnel des produits de volailles et des lapins a indiqué qu’un stock de régulation de 130 tonnes de viande de poulet congelé commence à être exploité depuis jeudi dernier. Ce stock doit contribuer à équilibrer l’offre sur le marché qui doit être assurée par la production locale. La responsable du groupement a précisé dans ce sens que 6200 tonnes de viande de poulet constituant la production du mois de septembre seront injectées sur le marché en attendant une production de 7500 tonnes qui doit être prête à l’exploitation au cours du mois d’octobre.

Importation de l’escalope
Toujours à propos des viandes de volailles, le recours à l’importation de tranches de viande de dinde (escalope) a été envisagé. 70 tonnes de cette viande ont été d’ores et déjà importées alors que 150 tonnes supplémentaires doivent être importées au cours des jours à venir.
Le Dr. Abdelhamid Sakli, directeur du groupement des viandes rouges et du lait a souligné de son côté que la priorité est donnée à la production locale pour ce qui est des viandes rouges, tout en maintenant le recours à l’importation comme option de régulation de l’offre en cas de besoin. 160 tonnes de viandes bovines congelées doivent être importées chaque semaine, affirme-t-on.
Un autre programme concerne la viande ovine congelée doit entrer en exécution et concerne l’importation de 10 mille carcasses ovines durant la période à venir.

Croissance
Il y a lieu de noter, par ailleurs, que l’approvisionnement du marché a connu une évolution très nette au cours des neuf premiers mois de l’année en cours en comparaison avec la même période de 2005.
Cette évolution enregistrée au niveau de l’offre des principaux produits agricoles (fruits et légumes essentiellement) a atteint les 18%.
La quantité totale de fruits, légumes ainsi que les poissons est passée en fait de 266 mille tonnes à plus de 324 mille tonnes.
Pour le poisson, la quantité offerte a chuté de plus de 20% en cours de la même période.

H. GHEDIRI

Les dattes, de plus en plus rares ...
Les dattes qui constituent une denrée presque incontournable pour la plupart des Tunisiens au moment de la rupture du jeûne ne seront pas disponibles abondamment pendant Ramadan.
Intersection des saisons et indisponibilité de la nouvelle récolte obligent, l’offre de ce produit sur le marché reposera en fait sur un millier de tonnes constituant un stock de régulation. D’après Mme Samia Saïdane, directrice du département des arbres fruitiers et des légumes auprès du ministère de l’Agriculture, cette tendance de l’offre doit se maintenir à peu près 25 ans dans la mesure ou Ramadan tend à coïncider avec l’été.
Ce qui fait que les récoltes de dattes ne seront plus disponibles en temps opportun d’où le déclin de l’offre par rapport à la demande.

H.G.

Le contrôle économique se mobilise ...
Pour les brigades du contrôle économique, Ramadan est le mois de la mobilisation générale. La Direction de contrôle économique relevant du ministère du Commerce et de l’Artisanat va mobiliser en effet plus de 500 équipes qui passeront au peigne fin tous les circuits de distribution, tout en donnant la priorité aux espaces qui connaissent une grande activité commerciale à l’occasion de Ramadan.
Outre les brigades mobiles, 69 marchés municipaux seront dotés de cellules de contrôle fixes.
A partir de la deuxième quinzaine de Ramadan, le travail de ces différentes équipes doit se poursuivre jour et nuit.
Le citoyen qui constitue un acteur principal dans la lutte contre la spéculation et tout genre de dépassement disposera d’un numéro vert pour prévenir les services compétents en cas de besoin. Il s’agit du 80 100 191




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com