Discours de Nasrallah : La presse libanaise entre louanges et critiques





Beyrouth-Agences
La presse libanaise était partagée hier pour commenter le discours la veille du chef du Hezbollah Hassan Nasrallah, vu par certains journaux comme une étape positive et par d'autres comme un dangereux défi.
Les journaux pro-syriens portaient un jugement dithyrambique sur l'appel du chef du Hezbollah à la mise en place d'un gouvernement d'union nationale, qui, selon le journal ad-Diyar, "a ouvert une nouvelle ère politique".
"Voici donc les portes grandes ouvertes au dialogue pour que les dirigeants prouvent leur capacité à réaliser leur tâche nationale et construire un Etat juste et fort", relève pour sa part l'éditorialiste du journal As-Safir.
En réclamant un Etat fort et un gouvernement d'union nationale, "Nasrallah a lancé un défi à la classe politique libanaise, que tous les Libanais devraient relever avec enthousiasme", écrit le quotidien anglophone Daily Star.
Par contre, le quotidien pro-gouvernemental Al Mostaqbal juge lui que les positions prises par cheikh Nasrallah "maintiennent le ton de l'escalade adoptée depuis pas mal de temps par le Hezbollah".
Le grand quotidien An Nahar cite l'ex-président Amine Gemayel qui a trouvé que le discours "lie la remise des armes du Hezbollah à un changement de régime au Liban (...) ce qui est surprenant et dangereux".
Et pour le journal francophone L'Orient Le Jour, il "ne fait plus de doute pour personne que Nasrallah a enlevé la partie", après la démonstration de force du Hezbollah qui a rassemblé une foule considérable dans la banlieue sud de Beyrouth.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com