Privatisation du Magasin Général : La BAT désignée pour la mission d’assistance





Le projet de privatisation de la société Magasin Général semble avancer rapidement. Quelques mois après son lancement, voilà que la Banque d’Affaires de Tunisie (BAT) vient d’être désignée pour la mission d’assistance des autorités publiques dans ce projet.

Tunis-Le Quotidien
Entrant dans le cadre du désengagement de l’Etat de certains secteurs d’activité, le projet de cession de la participation publique au capital du «Magasin Général» devrait permettre à cette société de renforcer ses fonds propres et améliorer sa compétitivité pour faire face à une concurrence en perpétuelle croissance depuis l’entrée sur le marché tunisien de certaines enseignes étrangères notamment «Carrefour» et «Géant».
La direction générale de la privatisation a lancé, en effet, au cours du mois de mai dernier un appel d’offres pour la sélection d’une banque d’affaires qui devrait être chargée de la mission d’assistance pour ce projet. C’est ainsi que la BAT a été récemment désignée pour cette mission.
Cette banque d’affaires tunisienne, dotée d’une forte structure internationale et spécialisée dans le conseil aux entreprises et l’ingénierie financière, devrait aider les autorités publiques à réaliser ce projet.
La BAT aura pour mission d’assister les autorités à dresser le plan de ce projet et à réaliser ses différentes étapes notamment le lancement de l’appel d’offres relatif à la cession des parts publiques dans le capital du Magasin général, ainsi que le dépouillement des offres et la sélection de l’acquéreur.
La société Magasin Général est l’un des principaux acteurs du marché de la grande distribution en Tunisie, et dispose d’un réseau de points de vente couvrant plusieurs régions du pays.
La société est dotée d’une situation financière confortable renforcée par les résultats importants qu’elle réalise. Elle réussit à enregistrer une hausse remarquable de son résultat arrivant à 28,16% au titre du premier semestre de l’exercice courant, avec 1,532 million de dinars contre 1,195 million au premier semestre de l’année dernière.
Cette évolution est due en partie à une hausse de près de 17% de son chiffre d’affaires qui a dépassé les 81 millions de dinars au titre de ce premier semestre et a épongé une partie de l’accroissement des charges d’exploitation.
La cession des parts publiques au capital de la société lui permettrait de renforcer davantage cette évolution des résultats et réaliser par la suite son plan développement pour les prochaines années ainsi que de faire face à a concurrence.

Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com