Deux GI’s tués à Bagdad





Le Quotidien-Agences
Deux soldats américains ont été tués hier en Irak dans des combats au sud-ouest de Bagdad, a annoncé le commandement de la coalition.
Par ailleurs, trois policiers irakiens ont été tués lors d'attaques lancées par des rebelles contre le poste de police de Jourf al-Sakhar qui a été détruit, a annoncé hier un communiqué militaire irakien.
Dans ce secteur, où les rebelles sont actifs, une série d'attaques successives a été lancée contre le poste de police au cours des dernières vingt quatre heures: voiture piégée, puis tirs d'obus de mortier qui ont tué trois policiers et blessé un certain nombre d'autres. Le bâtiment a finalement été détruit, a précisé le communiqué.
Une mosquée sunnite a été victime d'un attentat en début de matinée, dans le quartier de Jadida (est de Bagdad). Des inconnus ont placé une bombe à l'intérieur de la mosquée qui a été endommagée par l'explosion, sans qu'il y ait des victimes.
Dans le centre de Bagdad, un obus de mortier de gros calibre est tombé en milieu de matinée à proximité immédiate du pont al Joumhouriya, qui traverse le Tigre. Deux soldats ont été blessés par cette forte explosion.
Les corps de trois personnes, dont un soldat, ont d'autre part été découverts par la police à Bagdad et dans le nord du pays, près de Diwaniyah.
Dans le nord du pays, un gazoduc a été saboté mardi à l'aube à une quinzaine de kilomètres à l'est de Baiji, sans faire de victime, selon la police locale. Ce gazoduc, qui était toujours en flammes en fin de matinée, transporte le gaz vers la raffinerie de pétrole de Baiji.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com