Rumsfeld attaqué par des généraux à la retraite : «Incompétent et arrogant»





Trois généraux américains à la retraite sont allés au Congrès réclamer la démission du secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, dont ils ont fustigé l'incompétence, l'arrogance et l'obstination à mener la guerre en Irak à l'économie.

Le Quotidien-Agences
Au même moment au Pentagone, Donald Rumsfeld excluait sèchement de démissionner. "Je ne l'envisage pas", a-t-il répondu à ce sujet à un journaliste.
Pourtant, à en croire un des officiers ayant servi au plus haut niveau en Irak, "Donald Rumsfeld n'est pas un dirigeant compétent en temps de guerre". "Il sait tout, sauf comment gagner", a estimé John Batiste, ex-commandant en Irak de la première division d'infanterie, retraité depuis 10 mois.
"Les décisions stratégiques atterrantes de Rumsfeld ont conduit à la mort inutiles de militaires américains, d'alliés et de bons Irakiens", a-t-il poursuivi, accusant le ministre de ne "pas comprendre la dimension humaine de la guerre". Résultat: "Ce qui aurait dû être une victoire nette est désormais un défi à l'issue incertaine et éloignée".
Lui succédant au micro d'une audition organisée par le groupe démocrate du Sénat, le général Paul Eaton, jusqu'en janvier chargé de la formation des forces armées irakiennes, s'est montré encore plus mordant.
Après avoir raconté comment sa tâche avait été longtemps "tout en bas de la liste des priorités américaines", il a dénoncé "un homme qui s'est révélé incompétent en matière stratégique, opérationnelle et tactique", doté d'une "arrogance extraordinaire" et "refusant d'admettre les réalités de l'après-guerre froide". En particulier que "nous combattons une insurrection, une guerre diffuse peu sophistiquée mais hautement idéologique exigeant de mettre plus d'hommes sur le terrain, et non moins".
"Il essaye et continue de livrer cette guerre à l'économie", a accusé Paul Eaton.
Un troisième officier, le colonel des Marines Thomas Hammes, a stigmatisé "le refus du Pentagone d'agir comme si on était en guerre", avant d'appeler explicitement au départ de Rumsfeld, comme ses collègues.
Il faut "un secrétaire (à la Défense) qui comprenne comment construire des alliances (aux Etats-Unis) et à l'étranger, qui comprenne l'art des opérations et qui comprenne le climat actuel des opérations", a plaidé Paul Eaton.
Lui et John Batiste avaient chacun publiquement critiqué la conduite de la guerre en Irak, dans des tribunes de presse parues au printemps et dans lesquelles ils avaient appelé au départ de Donald Rumsfeld.
Le président George W. Bush avait alors apporté un ferme soutien à son ministre. "Ma décision est définitive et Donald Rumsfeld fait du bon travail", avait-il dit en avril.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com