Les jeunes, Ramadan, la musique et la télé : Toujours du hip-hop, mais moins de zapping





A priori, les jeunes sont des amateurs de tout ce qui parvient de l’Occident. Cependant, il paraît que Ramadan ne sonne pas juste avec les chansons occidentales, les clips vidéo et le cinéma hollywoodien. Durant un mois, les jeunes changeraient de tendance. Vrai ou faux? Les jeunes s’expriment.

Tunis-Le Quotidien
A longueur de journée, les jeunes aiment écouter de la musique. La majorité d’entre eux sont des mélomanes. Lorsqu’ils s’installent devant le poste de la télé, c’est pour zapper. Ils voyagent d’une chaîne à une autre pour faire une escale là où on diffuse des séries américaines, des films d'action, des matches de football, des dessins animés, des clips, un one man-show français ou l’une de ces émissions de téléréalité à Scandale… Toutefois, avec Ramadan, les jeunes se créent une occasion pour renouer avec certaines habitudes ancestrales. De bon gré, ils se mettent à apprécier les productions arabes et l’atmosphère arabe typique au mois saint. Les jeunes qui boudent entièrement la chaîne nationale tunisienne se réconcilient avec Canal 7 durant le mois saint.
Mohamed Amine, 17 ans, élève dit que Ramadan ne change rien concernant ses goûts. «Je ne change pas de goûts juste pour le mois de Ramadan, c’est complètement aberrant! Si j’écoute de la musique arabe durant Ramadan, c’est parce que j’aime ce genre musical. Cela ne varie pas selon le temps. D’habitude, j’aime le house music, la musique douce et la musique classique et j’écoute aussi les grands classiques arabes. Ramadan est là, cela ne change en rien mes goûts. Je continue à avoir les mêmes préférences musicales. je ne suis pas non plus un fan des émissions qui sont diffusées sur canal 7 et même durant Ramadan, cela ne change pas vraiment. Je regarde la chaîne tunisienne juste après la rupture du jeûne pour voir l’émission «Dlilek Mlek» et le sitecom, ensuite je sors de la maison», dit-il.
Amine, 18 ans, est un grand amateur de hip-hop. De temps à autre, il écoute un peu de hard music. «Je suis un grand amateur du hip-hop. Et ce n’est pas parce que le mois saint est là que je dois bouder ma musique préférée et écouter de la musique arabe! J’aime ce genre musical et j’en suis convaincu, ce n’est pas un péché que d’aimer le hard ou le hip-hop et je continue à les écouter durant Ramadan. Les chansons arabes ne m’emballent pas, même durant Ramadan. Par contre, concernant la chaîne tunisienne Canal 7, il est vrai que je me mets à la regarder durant le mois de Ramadan. Il faut dire que c’est la seule période de l’année où l’on a droit à de nouvelles productions tunisiennes. En dehors de Ramadan, il n’y a plus aucun effort notoire», dit-il.
Hamza, 17 ans, n’écoute pas d’habitude les chansons arabes et il boude la chaîne nationale. Mais lorsque Ramadan est là, il se remet à regarder les programmes tunisiens. «C’est durant le mois saint qu’on a droit à des feuilletons tunisiens nouveaux, à des émissions tunisiennes… C’est donc la seule occasion pour tous les Tunisiens de voir ces productions tunisiennes. Comme tous les Tunisiens, je me réconcilie avec Cana 7 durant Ramadan. Cela dit, si je n’aime pas les chansons arabes, il n’y a aucune raison pour que je le fasse durant Ramadan. Je continue à écouter du hip-hop, ma musique préférée. le soir lorsque je sors, j’écoute de la musique arabe qu’on diffuse dans les cafés et les salons de thé pour garder l’ambiance ramadanesque, mais ce n’est pas moi qui l’a choisie», dit-il.

A.C.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com