C.A. : L’embarras du choix





Pour le CA, la victoire remportée samedi dernier aux dépens du CSS sur la pelouse du Mhiri est venue conforter le club de Bab Jedid dans ses ambitions.

“Soigner nécessairement le mental”, titrions-nous en préambule au choc que devait livrer les Clubistes samedi dernier au CSS? On était effectivement convaincu que le groupe dont dispose Bertrand Marchand valait beaucoup mieux et pouvait aspirer à un meilleur rendement au vu des potentialités et des bonnes individualités qui composent la formation “rouge et blanc”.
En tout cas les partenaires de Ali Boumnijel ont prouvé qu’ils savent voyager, qu’ils ont du tonus, qu’ils ont du cran pour avoir su profiter des insuffisances actuelles, notamment physiques, des Sfaxiens. Le mérite des Clubistes est d’autant plus grand qu’ils ont vécu ces derniers temps sous pression, malgré la série rose qu’ils ont alignée.
Quatre succès d’affilée, la Ligue arabe des clubs comprise, on peut dire que la dynamique de victoire qui s’installe est de nature à permettre au groupe de travailler désormais en toute sérénité et en toute quiétude.
D’ailleurs, le staff technique s’est remis au boulot, soumettant tout l’effectif à un programme plus ou moins allégé avec une seule séance quotidienne tout au long de cette semaine afin de préparer dans les meilleures conditions la confrontation de ce dimanche face aux Hammam-Lifois.

En nocturne ?
A propos de cette rencontre justement, les Clubistes ont sollicité la LNFP pour qu’elle soit disputée dans la soirée, non seulement à cause des nombreux joueurs qui observent le jeûne, mais également pour permettre aux internationaux juniors, en l’occurrence Dhaouadi, Ghannem, Ameur El Khmili, de récupérer leurs forces puisqu’ils disputeront une rencontre face à la Côte-d’Ivoire, samedi.
Reste à savoir si la LNFP exaucera le souhait des responsables clubistes, en répondant favorablement à leur requête.

Bargougui absent
Pour le rendez-vous de dimanche Bertrand Marchand disposera de tout son effectif, à l’exception toutefois du latéral droit Laaroussi Bargougui qui a récolté samedi dernier un troisième carton jaune suspensif.
Mais le technicien français n’aura sûrement aucun souci à se faire du moment que les solutions de rechange existent bel et bien après la récupération de Khaled Souissi et Anis Amri.
Mais pour quelle solution optera-t-il? Fera-t-il tout simplement confiance à Khaled Souissi pour retrouver son poste, ou misera-t-il sur Anis Amri sur le flanc gauche tout en décalant Chokri Zaalani à droite?
Tout dépendera du degré de forme de l’un et de l’autre, quoiqu’on penche logiquement pour la première formule ...

Mansour Amara




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com