Basket D.S.G. et U.S.M. : Quelle réaction ?





Nationale A (1ère phase - 4ème J)

Hormis les salles de Bizerte et de Kasserine, où l’équilibre des forces est en défaveur des locaux, partout ailleurs, l’indécision planera. Avec un œil particulier sur la salle de Grombalia où l’on sera curieux de voir la réaction du Dalia, après la bastonnade de Sousse.

L’un des trois co-leaders, le CA, sera donc soumis à un test assez sérieux face au détenteur de la Coupe de Tunisie, le Dalia. Discipliné dans son jeu, serein dans sa tête, le Cinq clubiste devrait se méfier d’un adversaire blessé dans sa chair.
En effet, pour une équipe se prévalant d’un nouveau statut, se faire corriger de la sorte par l’ESS samedi dernier, a tout pour alarmer.
Alors, s’agit-il d’un accident de parcours ou est-il question de la véritable dimension des Cap-Bonistes ? Réponse sur le parquet de Grombalia. A Radès, la curiosité est tout aussi présente et les supporters radésiens sont impatients de se rasséréner et de s’assurer que le retentissant succès engrangé à Monastir n’est pas un simple feu de paille. L’effet Haddad, portera-t-il de nouveau ? Quant à l’antagoniste de l’ESR, le CSC en l’occurrence, il est appelé à réagir, car une troisième défaite d’affilée risquerait d’installer le doute dans l’esprit des joueurs, pas très habitués à s’investir à fond en début de saison, et ce malgré les irréductibles efforts des staffs technique et dirigeant.
A Sousse, le Sahel aura droit à son derby habituel. Mais, autant l’ESS carbure à plein régime, faisant partie du trio de tête, autant l’USM semble sérieusement piétiner.
Après une laborieuse victoire inaugurale face à EZS (A.P.) et un succès facile face au néo-promu kasseriois, les Usémistes ont essuyé un petit camouflet à domicile face à une très jeune formation radésienne. C’est dire que la bande à Jéric a besoin de vivre de certitudes, ce qui la somme de réagir au plus vite.
Le même raisonnement vaut pour la JSK. Avec deux défaites et une seule victoire dans son escarcelle, la Chabiba s’échinera à se mettre dans une dynamique de victoires. Elle a, d’ailleurs, prouvé à Nabeul, qu’elle était en progrès très perceptibles.
Mais, en face, les Aghlabides trouveront un ensemble goulettois capable de moduler son jeu en fonction de l’adversaire. Et après leur petite prestation d’ensemble face au CAB, les protégés de Chérif Ben Ameur sont à même d’élever leur niveau technique et, pourquoi, de piéger les Kairouanais sur leur propre parquet.
Les deux nouveaux locataires de la Nationale A, le CAB et le SSK, tenteront d’étoffer leur capital-expérience face au SN et EZS, qui devraient tous deux l’emporter sans trop de peine, malgré l’épreuve du déplacement.

Wahid SMAOUI

Rendez-vous

Kairouan (14h30) : JSK - EOGK (Arb. : Ben Youssef - Beltaifa)
Officiels : Tazarki - Souissi - Saad
Bizerte (15h00) : CAB - SN (Arb. : Maalel - Belgharek)
Officiels : Ben Mahmoud - Chaddou - Ksontini
Grombalia (15h00) : DSG - CA (Arb. : Badday - Ben Zineb)
Officiels : Hafaiedh - Nouacer - Trabelsi
Radès (14h30) : ESR - CSC (Arb. : Knani Kilani)
Officiels : Oueslati - Jerbi - Harrabi
Kasserine (16h00) : SSK - EZS (Arb. : Amri - Jelassi)
Officiels : Charbagi - Harbaoui - Cheikh Maher
Sousse (15h00) : ESS - USM (Arb. : Dardour - Ghemissou)
Officiels : Moumni - Belarbi - Jouini

Nationale A Dames (1ère J.) : Pour une compétition ouverte

C’est parti pour une nouvelle saison, un nouveau challenge auquel prendront part huit clubs, lesquels prendront le départ à partir de cet après-midi pour un long parcours.

Huit formations aussi ambitieuses qu’animées des meilleures intentions. Les protagonistes ont profité en effet de la longue trêve estivale afin de préparer ce nouvel exercice dans les meilleures conditions.
Ils entameront cette longue et harassante première phase avec la prétention de réussir le départ, mais également de faire preuve de régularité afin de décrocher l’une des quatre premières places qualificatives pour le play-off.
C’est dire que la lutte sera certainement des plus acharnées. Du moins, on l’espère d’autant que le CSS a dominé incontestablement le basket féminin au cours des dernières années, raflant au passage la majorité des titres mis en jeu, pour ne céder aux autres concurrents que des miettes.
Des concurrents qui se sont justement préparés n’ayant en tête qu’un seul et unique objectif, celui de briser cette hégémonie de l’ensemble sudiste.
Les Sfaxiennes constituent ainsi l’équipe à battre, tant elles forment un groupe qui fait effectivement figure d’épouventail jusqu’ici, ou encore de rouleau compresseur qui casse tout sur son passage.
En tout cas, le détenteur du doublé, dont les destinées techniques ont été confiées cette année à Majid Ghozzia, sera encore une fois le grandissime favori de la nouvelle compétition, qu’il entamera par ailleurs face à son malheureux adversaire de la dernière finale de la coupe, le CSPC.
Ce dernier a opté pour la continuité en reconduisant le coach Mohamed Belhaj en espérant faire mieux que l’exercice écoulé qui a vu l’équipe dégringoler au point de vivre les affres du play-out et risquer ainsi le purgatoire.
Les “Policières” ont certes terminé la saison en beauté en sauvant finalement les meubles et en disputant la finale de la coupe, mais elles auront à cœur d’oublier ce mauvais souvenir et repartir du bon pied. Pourquoi pas, en tout cas, reprendre leur place parmi les favoris.
Les Stadistes du Bardo, dont l’effectif a été rajeuni, chercheront quant à elles à renouer avec un passé glorieux qui a permis au club “rouge et vert” de compter parmi les ténors du basket féminin, l’un des plus titrés également sur la scène de la balle orange.
Pour leur première sortie en cette nouvelle saison, les Bardolaises, dirigées par Mondher Seghaïer, reçoivent les néo-promues de l’ASFJ et espèrent bien entendu aborder la compétition par une victoire qui en appellera sûrement d’autres.
Les deux clubs du Cap-Bon auront également un beau challenge à disputer, sinon un défi à relever.
Notamment pour l’ESCB qui a réussi une fort belle saison l’année dernière.
Les Nabeuliennes ont raté en effet la consécration d’un cheveu, puisque terminant côte à côte avec le champion en titre. Et n’eut été un goal-average défavorable qui les a finalement pénalisées, elles auraient pu inscrire leur nom sur le socle du trophée.
Quant à l’AFDF, elle a réussi l’exploit de sa mêler au quatuor des favoris grâce à une régulière progression. On s’attend dès lors à une confirmation de Nesrine El Abed et consorts.
Restent enfin AH et e GST, lesquel auront aussi leur mot à dire dans cette compétition. D’autant qu’ils sont dirigés par deux vieux renards, Taoufik Beda, pour AH, et Fathi Abid, pour le GST ...

M.A.

Rendez-vous

Aujourd’hui
Cité des jeunes (15h30) : AH:ESCB (Arb. Ksontini-Hafsi)

Demain
Cité des Jeunes (10h00) : GST-AFDF (Arb. Bchir Med Annabi)
Cité des jeunes (12h00) : ST-ASFJ (Arb. Chebou-Ragoubis
Sfax (13h00) : CSS-CSPC (Arb Mbarek-Mzali)




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com