Musharraf aux Occidentaux : Sans le Pakistan, “vous n’arriveriez à rien”





Le Quotidien-Agneces
Le président pakistanais Pervez Musharraf a affirmé hier que son pays restait le "principal allié" des Occidentaux dans la guerre contre le terrorisme, avertissant que, sans lui, ils n'arriveraient à rien.
A nouveau obligé de se défendre des accusations selon lesquelles son pays soutiendrait indirectement le terrorisme, par le jeu ambigu de ses services secrets (ISI), Musharraf a prévenu dans une interview à la radio BBC Four: "Vous serez mis à genoux si le Pakistan ne coopère avec vous. C'est tout ce que je voudrais dire".
"Le Pakistan est (votre) allié principal", a-t-il asséné. "Si nous n'étions pas avec vous, vous n'arriveriez à rien. Soyons clairs. Et si l'ISI n'est pas avec vous, vous échouerez. Rappelez-vous ça, si l'ISI n'est pas avec vous et si le Pakistan n'est pas avec vous, vous perdrez en Afghanistan".
Il a mis en avant les succès obtenus par l'ISI, évoquant l'arrestation de près de 700 membres d'Al Qaïda et notamment celle, en mars 2003, à Rawalpindi, près d'Islamabad, de Khalid Sheikh Mohammed, considéré comme le principal organisateur des attentats de septembre 2001 aux Etats-Unis.
Lassé de répondre aux critiques, le président pakistanais a rappelé l'Occident à sa responsabilité dans la genèse de la crise afghane, par son soutien apporté aux moujahiddines dans la lutte contre l'Union soviétique lors de la Guerre froide, puis aux Talibans au milieu des années 90.
"Vous avez apporté plus de 20.000 ou 30.000 moujahiddines de tout le monde musulman dans la région", a-t-il expliqué, soulignant: "Tout cela pendant dix ans a eu des retombées sur le Pakistan et ensuite vous nous avez laissé tomber en 1989" (lors du retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan, qui avait entraîné une longue série d'affrontements entre chefs de guerre).
Ensuite, "vous avez entraîné les Talibans, les avez armés, équipés et envoyés à l'intérieur (de l'Afghanistan)", a-t-il argumenté, évoquant l'impact sur le Pakistan de l'apparition d'Al-Qaïda, puis des attentats du 11 septembre 2001.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com