C.A.: A plein régime





Une fois la défaite, essuyée en Coupe dimanche dernier, classée (mais toutefois pas oubliée!) on se retrempe dans l’ambiance du championnat. Heureusement d’ailleurs pour Bertrand Marchand et ses joueurs que cet échec est venu juste une semaine avant le grand événement “clubisto-espérantiste” de chaque saison.

Le derby a toujours constitué en effet un événement à part. Il nécessite de ce fait une mobilisation générale; pas question donc de perturber la préparation. On laisse tout de côté, ne serait-ce que momentanément pour ne penser qu’au derby de ce samedi.
Et comme toujours, le public clubiste n’a pas failli à ses habitudes, répondant en bon nombre à l’appel du devoir pour soutenir ses joueurs. Certains n’ont certes pas manqué de lancer quelques propos déplacés, mais il s’agissait d’un ou de deux cas isolés qui ne pouvaient nullement nuire à la tenue d’ensemble de la masse.
Sur le plan technique, la reprise aura été effectuée sur deux tons, si on ose dire, dans la mesure où le staff technique a décidé de scinder son effectif en deux. Un premier groupe formé des dix titulaires, c’est-à-dire Souissi, Zaâlani, Gharzoul, N’janka, Ouertani, Sellami, Yahia, Poukong, Dhaouadi et Bouguerra confiés au préparateur physique Karim Chamari pour un travail intense, donc d’endurance.
Bertrand Marchand et son adjoint Sébastien Sirot se sont pendant ce temps occupés du reste du groupe, dont les trois nouvelles recrues Bidhoudhane, Aouadhi et Derbali. L’entraîneur en chef des Clubistes s'est toutefois contenté du rôle de superviseur pour prodiguer de temps à autre quelques conseils tandis que son adjoint s’intéressait particulièrement aux attaquants, très sollicités, notamment Maher Ameur et Mohamed Amine Aouichaoui qu’il n’a pas manqué de louanger pour leur bonne volonté et leur détermination à retrouver la forme.
La préparation se poursuivra jusqu’à vendredi à raison d’une séance quotidienne à l’annexe de Radès. Le groupe élira par ailleurs domicile dans un établissement hôtelier à Hammamet à partir de cet après-midi.

46.000 billets épuisés
Depuis l’ouverture des guichets de vente au public lundi dernier, on a enregistré une affluence record. Aussi, mardi en fin d’après-midi, ne restait-il que les billets de quinze (15) et de quarante (40) dinars, notamment cette dernière catégorie. Ce qui revient à dire que près de trente-six mille (36.000) billets ont été écoulés en deux jours. Avec les dix mille (10.000) mis en vente sur Internet, on peut dire qu’un total de 46.000 billets sont déjà épuisés…

Mansour AMARA

______________________

Mustapha Bidhodhane : «Relever le défi du derby»

Le derby de la capitale aura assurément une saveur particulière cette fois avec la présence de deux attaquants marocains dont le face-à-face est très attendu. Qu’en pense justement Mustapha Bidhodhane, la nouvelle recrue clubiste ? Ecoutons-le.

Quelles sont vos premières impressions après quelques jours passées au Parc A ?
Je me sens sincèrement très à l’aise dans ma nouvelle équipe, je suis désormais chez moi. Ce n’est d’ailleurs pas surprenant, du moment que le CA est un grand club bien structuré où on peut facilement s’adapter, d’autant que tout le monde s’est montré gentil, ce qui me permettra assurément d’être dans mon élément très rapidement.

Peut-on en déduire que vous n’aurez pas de problème d’intégration ?
Tout changement, quelle qu’en soit la nature, engendre nécessairement certaines difficultés d’adaptation. Mais avec l’aide de toutes les parties concernées, responsables, staff technique, joueurs et public, je saurai aplanir ces difficultés et réussir mon intégration.

Vous avez assisté à la rencontre de Coupe dimanche dernier à partir des tribunes. Comment avez-vous trouvé votre nouvelle équipe?
Difficile de porter un quelconque jugement pour un seul match, d’autant qu’il s’agissait d’une rencontre de Coupe, donc pas facile à négocier. J’ai pourtant vu un ensemble composé dans sa majorité de jeune éléments perfectibles, dont la marge de progression est très grande, et qui ont manqué peut-être d’expérience et de concentration.
J’ai également découvert aux entraînements un groupe solidaire et déterminé à réussir son entreprise, celle de remporter le titre. Pour ma part, je suis venu afin de contribuer à la réalisation de ce souhait «Inchallah zina», en tout cas.

Ne serait-il pas risqué de disputer d’entrée un match aussi important que le derby ?
Je ne le crois pas, dans la mesure où j’aime les défis. Et puis, j’ai l’habitude de ces rencontres événementielles, j’en ai disputé un bon nombre au Maroc lorsque je portais les couleurs du Raja.

M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com