Parution : «La perle des pluies, la symphonie de l’être», de D. Ben Tahar





La jeune Dhouha Ben Tahar vient de signer un recueil de poésie qu'elle a intitulé «La perle des pluies, la symphonie de l'être». La symphonie en question serait celle qui jaillit par moments pour nous transporter de par ces phrases saccadées, à la rythmicité syncopée. En une série de 42 poèmes, Dhouha couche sur du papier toute la sensibilité de son être et l'amour qu'elle voue à l'écrit. Elle le dit et le clame dans un poème sous le titre «Ne m'offre pas de fleurs». Dhouha Ben Tahar parle d'amour et de nostalgie mais aussi de voyage et d'oubli qui disent que son évasion serait intellectuelle. Le vieil arbre de la poésie tunisienne n'en finit pas de fleurir et d'éclore. Voilà donc un recueil que l'on compte parmi les écrits de jeunes poètes qui n'auraient besoin que d'être considérés à leur juste valeur. Le recueil de Dhouha Ben Tahar est préludé par un texte introductif de l'un de ses lecteurs fidèles l'ayant encouragée à publier ses écrits, à savoir M. Mohamed Hbib Brahem, gouverneur de Bizerte.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com