Rice dévoile les vrais motifs de l’invasion de l’Irak :





Liant pour la première fois directement la guerre en Irak et l'Etat hébreu, la secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice a indiqué lors de sa dernière tournée au PO que l'élimination de Saddam a profité à la stabilisation de la région et la sécurité d'Israël.

Le Quotidien-Agences
La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, a profité de sa récente tournée dans la région pour répondre à ses détracteurs et défendre les résultats de la politique américaine au Proche-Orient.
Au cours de plusieurs entretiens avec les journalistes qui l'accompagnaient Rice a répondu aux critiques sur la longue période d'inactivité de l'administration Bush dans le dossier israélo-palestinien expliquant qu'il fallait du temps pour créer les conditions adéquates à un éventuel succès.
"Il faut certaines conditions et certains engagements et en fait, cela fait des années, et non des mois, que nous créons ou que nous aidons à créer ces conditions", a-t-elle déclaré.
Parmi les facteurs ayant, selon elle, contribué à créer l'environnement adéquat, elle a cité le soutien du président George W. Bush à un Etat palestinien, l'implication du mouvement radical palestinien Hamas dans la vie politique qui, assure-t-elle, force le mouvement radical à se remettre en question, la promotion de la démocratie au Proche-Orient et ... la guerre en Irak.
"Les propos du président sur une solution passant par deux Etats, sa décision de ne pas traiter avec (l'ancien leader palestinien) Yasser Arafat parce qu'il fallait démocratiser l'espace politique palestinien, son soutien au retrait (israélien) de Gaza: il y a eu plusieurs étapes avant d'arriver où nous en sommes aujourd'hui", a-t-elle indiqué. Aujourd'hui, "tout le monde (...) accepte une solution à deux Etats, accepte le partage de la terre".
Alors que Bagdad est à feu et à sang, Rice considère que "les choses se sont clarifiées" dans la région depuis l'invasion de l'Irak.
"Je suis convaincue que le retrait de Saddam Hussein a déclenché un certain nombre de (...) changements au Moyen-Orient, la suppression d'une menace sur le front oriental pour Israël, par exemple", a-t-elle poursuivi, liant ainsi pour la première fois directement la guerre en Irak et l'Etat hébreu.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com