Après le passage de la tempête : L’Europe panse ses plaies et fait les comptes





Le Quotidien-Agences
L'Europe pansait ses plaies hier après la forte tempête qui a causé depuis jeudi la mort d'au moins 45 personnes et des dégâts importants
Le continent européen s'est réveillé samedi matin sous un vent léger, soufflant parfois en rafales aux Pays-Bas, mais sans comparaison avec les bourrasques qui ont atteint jusqu'à 200 kilomètres/heure - force 11 à 12 sur l'échelle de Beaufort - en certains endroits.
Le bilan humain de la tempête est élevé : au moins 45 personnes ont trouvé la mort. La Grande-Bretagne, qui a connu sa pire tempête depuis 17 ans avec des vents à 160 km/h, a payé le plus lourd tribut avec au moins treize personnes tuées.
Onze personnes sont mortes en Allemagne, 7 aux Pays-Bas, 6 en Pologne, 4 en République tchèque, 3 en France et 2 en Belgique.
Baptisée Kyrill, la tempête a laissé dans son sillage pour plusieurs centaines de millions d'euros de dégâts dans les infrastructures, dont les réseaux de transport et les bâtiments.
Près de 12.000 foyers restaient sans électricité hier matin dans l'est de l'Allemagne, notamment en Thuringe, où l'objectif était de les raccorder au réseau "d'ici à ce soir", selon un porte-parole du groupe E.ON. Au total, 60.000 foyers avaient été déconnectés par la tempête.
Le coût total n'a pas encore été déterminé, mais certaines organisations d'assureurs évaluent leur exposition comme en Allemagne où la facture est estimée à environ 1 milliard d'euros, aux Pays-Bas où elle pourrait atteindre 200 millions d'euros et en Belgique, 100 millions d'euros.
Selon la télévision autrichienne, les assureurs pourraient débourser entre 15 et 20 millions d'euros. L'association des assureurs britanniques s'attend à des "centaines de millions de livres" de dégâts. La presse britannique a évoqué le chiffre du milliard de livres (1,52 milliard d'euros).




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com