Théâtre Municipal : Du rire pour la noble cause





Une cure de rire est à l’affiche du Théâtre Municipal à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 de ce mois. L’événement est «la semaine du rire», organisée pour des œuvres caritatives et dont les détails ont été décortiqués lors d’une conférence de presse tenue avant-hier à la Capitale.

Pour la noble cause, ils se sont réunis sous le toit de l’Union des Ecoles Spécialisées et Intégrées (UNESI) et se sont engagés à soutenir les enfants qui souffrent de troubles persistants et de difficultés dans l’apprentissage. Créée en 2001, cette organisation non gouvernementale a choisi de lancer des écoles spécialisées au sein de nos établissements scolaires de base pour prendre en charge les enfants en difficulté d’apprentissage, les aider à surpasser ces obstacles afin de les réintégrer de nouveau dans les établissements scolaires. Bénéficiant du soutien du ministère de l’Education et de la Formation professionnelle et de quelques autres sociétés privées, cette organisation regroupe une bonne équipe de psychologues spécialisés dans la psychologie de l’éducation, d’orthophonistes, d’éducateurs et de bénévoles qui ont soutenu ses différentes activités.
En menant ce noble parcours quotidien, l’UNESI a opté pour des activités culturelles pour financer ses projets. «C’est depuis trois ans que nous nous sommes lancés dans la programmation culturelle avec le soutien de «Yalil Prod» pour pouvoir continuer nos programmes et construire et équiper plus de salles dans les établissements scolaires de base dans plusieurs régions de la Tunisie», explique Raouf Chaïbi, le secrétaire général de l’UNESI, lors de cette conférence de presse. Et d’ajouter «Dans les jours qui viennent, nous inaugurerons notre école à Monastir, mais nous souhaitons avoir des écoles partout dans la Tunisie pour aider ces enfants à surpasser les difficultés d’apprentissage et à soutenir les parents qui en souffrent».
Dans cet esprit, l’UNESI a organisé le spectacle de Jamel Debbouze «100% Debbouze» et des dîners galas de Saber Rebaiî et ce pour «alimenter» la caisse. Trois ans déjà d’activités culturelles, le bilan de l’UNESI est positif. D’autres projets sont sur l’agenda de cette organisation non gouvernementale. Pour cette année, l’UNESI a opté pour «La semaine du rire». Bonne idée pour retrouver la bonne humeur et partager avec cette organisation ses préoccupations. «Nous avons essayé de réunir nos humoristes et d’autres noms bien connus à l’échelle internationale pour offrir au grand public un éventail d’idées, d’approches et de rires», souligne l’un des représentants de «Yalil Prod» qui a partagé avec l’UNESI cette expérience.
C’est à partir de ce soir que le Théâtre Municipal ouvrira, généreusement, ses portes devant tous ceux qui cherchent à rire aux éclats. L’artiste tunisien Lamine Nahdi sera l’invité de la première soirée et offrira au public une nouvelle occasion pour découvrir ou redécouvrir la célèbre pièce «C’est ce coq qu’on déplume». Les rendez-vous se succèdent au Théâtre Municipal qui accueillera durant cette semaine le canadien Gary Kurtz qui présentera son spectacle «Juste une illusion ?», le jeune tunisien Selim Kammoun qui défilera avec une comédie intitulée «Winou Ezzhar ?» (Où est la chance)…Deux autres artistes tunisiens de talent adhéreront à cet événement et partageront avec l’UNESI ce souci humain et pédagogue. Nasreddine Ben Mokhtar avec «La cité des riches» et Raouf Ben Yaghlane qui présentera sa comédie «Innaabar wala manaabarchi» placée sous le signe du «Rire pour guérir» donneront au public deux rendez-vous exceptionnels avec le rire et la bonne humeur.
D’autres surprises sont au menu de cette semaine dédiée au rire et à la gaieté avec deux têtes bien connues par le public des chaînes françaises. Mouss Diouf sera en Tunisie avec son one man show «Avant, quand j’étais noir» et le Tunisien d’origine, le célèbre humoriste Michel Boujnah qui passera après une longue absence sur notre scène avec «Les nouveaux magnifiques» et ce durant la soirée de la clôture prévue pour le 27 de ce mois. «Nous sommes très reconnaissants à ces artistes qui nous ont fait des réductions et des tarifs spéciaux pour contribuer à nos projets», commente le secrétaire général de l’UNESI, souhaitant la réussite publique de cette manifestation. Quant à la fourchette des prix, elle se situe entre 3 dinars et 80 dinars. «Les billets de 80 dinars seront réservés aux sociétés qui veulent nous aider et contribuer à nos projets», précise le représentant de «Yalil Prod». Notons que les soirées démarreront à partir de 19h30 au Théâtre Municipal de Tunis.

Imen ABDERRAHMANI

_________________

Rendez-Vous

* Ce soir : Lamine Nahdi
* Demain : Gary Kurtz
* Mardi : Selim Kammoun
* Mercredi : Nasreddine Ben Mokhtar
* Jeudi : Mouss Dhiouf
* Vendredi : Raouf Ben Yaghlane
* Samedi : Michel Boujenah




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com