Enseignement supérieur : Le dialogue entre le ministère et les syndicats continue





Tunis-Le Quotidien
La crise de la représentativité syndicale du secteur de l’enseignement supérieur n’a pas encore connu son épilogue mais le dialogue entre le ministère de tutelle et les syndicats des universitaires a repris de plus belle. M. Lazhar Bououni, ministre de l’Enseignement supérieur a de nouveau rencontré hier MM. Béchir Hamrouni, Néji Gharbi et Abdellatif K’souri, secrétaires généraux respectifs du syndicat général de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, du syndicat des professeurs et des maîtres de conférence et de la commission syndicale indépendante des enseignants technologues.
Le débat a essentiellement porté, à cette occasion, sur la participation des syndicats aux travaux de la commission nationale chargée de l’introduction de la réforme licence, Mastère et Doctorat (LMD) ainsi que sur les diverses revendications matérielles et morales des universitaires. Sur ce dernier point, l’intérêt porte, selon des sources syndicales, sur la révision de la loi portant organisation des universités et du statut des enseignants-chercheurs, le prolongement de l’âge du départ à la retraite à 65 ans avec le maintien du seuil de 60 ans pour ceux qui le désirent et l’augmentation des montants de certaines indemnités comme celles octroyées aux responsables des unités de recherche.
En ce qui concerne la crise de la représentativité syndicale, le ministre a réaffirmé l’attachement de son département à une solution consensuelle.
Il importe de rappeler que M. Bououni a rencontré, le 25 janvier, M. Sami Ouadi, secrétaire général de la fédération générale des enseignants du supérieur.
D’autre part, la Cour d’appel devrait, en principe, rendre son verdict sur la dissolution du Bureau exécutif du syndicat général de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique le 5 février prochain.

W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com