Dans un nouveau geste de défi : Téhéran interdit à l’AIEA l’accès à son nucléaire





Le Quotidien-Agences
L'Iran a décidé d'interdire l'accès à ses installations nucléaires à 38 inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique, en représailles à la résolution de l'ONU contre Téhéran, a déclaré hier un responsable du Parlement iranien, Allaeddin Boroudjerdi.
Une commission spéciale a dressé une liste de 38 inspecteurs qui "ne sont pas autorisés à pénétrer en Iran, et cette restriction a été officiellement notifiée à l'AIEA", a dit Allaeddin Boroudjerdi, chef de la commission du Parlement pour la sécurité nationale, cité par l'agence Isna.
La commission spéciale avait été établie à la suite de l'adoption le 23 décembre par le Conseil de sécurité des Nations Unies de la résolution 1737, qui sanctionne les programmes nucléaire et balistique iraniens.
"C'est le premier pas destiné à limiter la coopération avec l'agence" onusienne de sécurité nucléaire, a ajouté Boroudjerdi.
Le Parlement iranien avait adopté le 27 décembre une loi enjoignant au gouvernement de "réviser la coopération" avec l'AIEA, après l'adoption de la résolution sur les sanctions.
Boroudjerdi n'a pas apporté de détails sur la liste des inspecteurs, mais a précisé qu'elle n'avait "pas été établie selon un critère de nationalité".
Les inspecteurs de l'AIEA se rendent régulièrement dans les installations nucléaires iraniennes, l'Iran étant membre du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com