Energie solaire Signature de trois accords entre la STEG, l’ANME et Attijari Bank





• Un crédit de 117 millions de dinars d’Attijari Bank à la STEG

Dans une cérémonie organisée hier au siège du ministère de l’industrie, de l’énergie et des PME, trois nouvelles conventions ont été signées, en présence du ministre M. Afif Chelbi, entre la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG), l’Agence Nationale de Maîtrise de l’Energie (ANME) et Attijari Bank.

Tunis-Le Quotidien
Il s’agit de deux accords cadres signés entre la STEG et l’ANME concernant la mise en place des points d’information sur la maîtrise de l’énergie dans les différents sections de la STEG, et l’assouplissement des procédures du système de « Prosol » afin de promouvoir l’utilisation des chauffeaux solaires destinés aux ménages tunisiens.
L’autre convention signée entre la STEG et Attijari Bank, concerne le financement du projet des chauffe-eau solaires à travers un crédit de 117 millions de dinars accordé par la banque à l’unique distributeur de l’électricité et du gaz dans le pays.
M. Afif Chelbi a souligné, en marge de la cérémonie, que ces accords entrent dans le cadre des efforts déployés par le ministère pour stimuler l’utilisation de l’énergie solaire à travers l’installation de 540 000 m2 supplémentaires des récepteurs solaires pour chauffer l’eau dans les deux secteurs de l’habitat et des services, conformément aux objectifs du plan de développement pour les cinq prochaines années.
M. Othman Ben Arfa, PDG de la STEG, a noté dans ce contexte que les accords témoignent de la volonté et des efforts, directs et indirects, de la société en matière de la promotion des énergies renouvelables et de la rationalisation de la consommation de l’énergie.
De son coté, M. Ayadi Ben Issa, DG de l’ANME, a précisé que la signature de ces conventions de partenariat avec la STEG représente un moment historique pour l’Agence compte tenu du poids économique de cette société et de sa position dans le secteur de l’énergie en Tunisie.
M. Mohammed Haïtami, administrateur directeur général d’Attijari Bank, a expliqué que l’objectif de la signature de la convention avec la STEG n’est pas seulement commercial mais aussi social puisqu’elle permettra à la banque de contribuer directement et activement dans les efforts de maîtrise d’énergie en Tunisie.
Les trois accords permettront d’aider le citoyen pour le financement de l’acquisition et l’installation du système des chauffe-eau solaires. Il suffit, en effet, de s’adresser à un des 300 fournisseurs des chauffeaux solaires, qui existent dans les différentes régions du pays, et de remplir un formulaire pour l’acquisition des équipements nécessaires. Le citoyen bénéficie, du coup, d’un crédit pour cette acquisition attribué par la banque à travers la STEG. Le remboursement de ce crédit sera réalisé par des tranches intégrées dans la facture de consommation de l’électricité, durant cinq ans avec un taux d’intérêt fixe de 6,25%.
Il y a lieu de noter qu’il existe quatre types de chauffe-eau solaires avec des prix différents variant entre 550 dinars, 750 dinars, 950 dinars et 1150 dinars. Le citoyen désirant acheter un système de 550 dinars, par exemple, doit payer une tranche mensuelle de 10 dinars. Pour le système de 750 dinars, la tranche mensuelle est de 14D,550, pour celui de 950 dinars, la tranche est de 18 dinars, alors que pour celui de 1150 dinars, la tranche est de 21D,367.
Pour la vulgarisation de ce projet, la STEG a décidé de mettre en place une dizaine de points d’informations dans ses différentes sections et agences commerciales, dont l’objectif est de conseiller et orienter le citoyen dans le domaine de la maîtrise de l’énergie. Ces points d’informations qui seront animés par des représentants de l’ANME devraient être généralisés dans toutes les régions du pays.

Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com