Le ministre nippon de la Défense persiste et signe : Bush a eu «tort» en Irak





Le Quotidien-Agences
Le président George W. Bush a eu "tort" de partir en guerre contre l'Irak en 2003, a affirmé hier Fumio Kyuma, le tout nouveau ministre de la Défense du Japon, pays allié privilégié des Etats-Unis en Asie, qui a soutenu l'invasion américaine et envoyé des troupes en Irak.
"Bush a lancé (la guerre contre l'Irak) comme s'il y existait des armes nucléaires, mais je pense que c'était une mauvaise décision", a déclaré Kyuma.
Ces propos tranchent singulièrement avec la position du Japon en 2003.
Le Premier ministre de l'époque, Junichiro Koizumi, grand ami de Bush, avait soutenu l'invasion de l'Irak et, en 2004, y avait dépêché quelque 600 soldats. Ce contingent, rapatrié l'été dernier, a été le premier déploiement militaire japonais sur un théâtre de guerre depuis 1945.
Le fait que les Etats-Unis aient décidé de renforcer leur contingent en Irak "ne signifie pas que le Japon fera de même", a averti Kyuma, qui s'est fait connaître pour son franc-parler et de récentes critiques à l'égard de la politique irakienne de Bush.
Kyuma a en outre battu en brèche le parallèle régulièrement mentionné par Bush entre l'Irak et le Japon, pays écrasé en 1945 par les Etats-Unis et occupé pendant des années mais devenu depuis un des plus solides alliés de Washington.
"Ce n'est pas parce que cela a marché au Japon que cela marchera en Irak", a estimé le ministre nippon, en soulignant que "cela a marché au Japon parce que les Etats-Unis n'ont pas touché au système impérial".




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com