Londres nie tout désaccord avec Washington sur l’Irak





Londres-AFP
Le ministère de la Défense britannique a nié mercredi l'existence de tout désaccord sur l'Irak entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, après que l'ambassadeur américain à Bagdad eût déclaré à la BBC qu'il souhaitait une plus grande coopération entre les deux puissances alliées dans ce pays en proie à la guerre.
"Les Etats-Unis aimeraient que les Britanniques fassent preuve de coordination et qu'ils aient un plan commun avec nous", avait alors dit Zalmay
Khalilzad, l'envoyé de Washington à Bagdad.
La porte-parole du ministère de la Défense britannique a affirmé qu'"il n'y pas de tension entre les objectifs et les activités des Etats-Unis et du Royaume-Uni en Irak".
"Nous sommes membres de la Coalition ... nos plans correspondent à la stratégie menée à long-terme par les forces de la Coalition et la volonté du gouvernement irakien d'accroître ses responsabilités dans le domaine de la sécurité", a-t-elle ajouté. "C'est une stratégie de transition à laquelle on tend comme c'est le cas pour les Américains".
Khalilzad, qui doit être le prochain ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU, avait déclaré dans l'interview à la BBC qu'"il était clair que notre préférence serait — plus nous restons ici ensemble, mieux c'est".




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com