Ridha Bouzriba (S.G. Adjoint de l’UGTT) : « La direction d’Attijari Bank n’a pas respecté l’accord-cadre organisant le secteur »





Même si la campagne de communication menée à grande échelle a réussi à améliorer l’image externe de l’ancienne Banque du Sud, désormais Attijari Bank, l’ambiance à l’intérieur de la banque ne semble pas être autant améliorée. Les «conflits» entre la direction et le personnel de la banque commencent déjà à apparaître.

Tunis-Le Quotidien
La réunion du bureau syndical d’Attijari Bank au cours de la semaine dernière en présence de certains cadres de la Centrale Ouvrière, notamment son SGA chargé de la couverture sociale, de la santé et de la sécurité au travail, M. Ridha Bouzriba, a laissé apparaître certains problèmes entre le personnel de l’ancienne Banque du Sud et ses nouveaux responsables.
Selon M. Bouzriba, contacté d’ailleurs à ce sujet, la nouvelle direction de la banque n’a pas tenu à respecter les articles de l’accord-cadre organisant le système bancaire en Tunisie, signé entre les différentes parties concernées.
Notre interlocuteur précise, en effet, que la direction d’Attijari Bank se comporte d’une manière étrange en particulier en ce qui concerne sa politique de recrutement, sa gestion des ressources humaines et aussi sa gestion financière pour ce qui est des primes de rendement du personnel de la banque.
Et d’ajouter que le personnel d’Attijari Bank est privé aujourd’hui de certains de ses droits notamment concernant le treizième salaire ou aussi certaines autres primes fixées par ledit accord-cadre.
« Il s’agit, donc, de certains principes qui ne sont pas respectés par la nouvelle direction de la banque, qui n’applique toujours pas les règlements du secteur banquier en Tunisie », a-t-il mentionné.
M. Bouzriba a souligné, également, que les nouveaux responsables de la banque ont été mis au courant de toutes les dispositions et de tous les règlements relatifs à l’organisation de ce secteur depuis leur arrivée à la tête de la Banque.
En ce qui concerne les décisions prises à l’issue de la réunion du bureau syndical de la banque, M. Bouzriba a expliqué que les personnes réunies ont opté pour le principe de la grève pour faire face aux comportements de la direction, sans pour autant couper court avec les négociations en cours avec cette même direction pour trouver une solution à tous ces problèmes.
M. Bouzriba a noté, en outre, que les personnes réunies n’ont pas fixé une date précise pour la tenue d’une grève laissant encore la priorité pour les négociations.
« La priorité reste toujours pour les négociations qui peuvent apporter une solution à tous les problèmes. On a déjà annulé auparavant des grèves la nuit même de leur organisation suite à des accords conclus à l’issue des négociations », a-t-il affirmé.

Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com