U.S.M. – C.S.S.





U.S.M. : Contre mauvaise fortune...

Les Monastiriens ne sont point gâtés en cette fin de saison qui risque de les faire éloigner des objectifs assignés pour l’exercice en cours.

En plus de l’éclipse de Maâtouk, purgeant une peine de 9 matches depuis le derby sahélien, et de Alaya écarté par ses dirigeants pour avoir déserté les entraînements la veille de la rencontre de Coupe U.S.M-A.S.M, le coach usémiste se trouve face à un véritable dilemme, au moment où il envisageait de rebondir de bon pied à l’occasion de cette tête d’affiche contre le C.S.S, pour pouvoir effacer ses dernières sorties, soldées par la prestation peu convaincante de ses poulains.

Que de défaillances
Après le retour de Falhi réhabilité dans ses droits mais qui a, malheureusement dégénéré en crise provoquée par les réserves formulées par les Hammam-lifois à l’encontre de sa participation, Samir Jouili comptait récupérer Moez Alaya pour un meilleur équilibre de son équipe. Le sort cruel en a décidé autrement puisque Bnouni suspendu, Jerry et Ben Abdelkader ayant totalisé 3 avertissements, Ayari au repos forcé pour un mois et Tarek Salem, lui aussi blessé, tous lors de cette rencontre de dimanche dernier, sans compter Falhi qui devra attendre la sentence de la F.T.F., ne seront pas de la partie contre le C.S.S. Seul, Salem pourrait être aligné si son médecin traitant le lui permet, compte tenu que nous l’avons vu à la séance de mercredi après-midi, s’entraîner en solitaire. L’effectif usémiste connaîtra par voie de conséquence un changement notoire. Si l’on suppose le retour imminent de Moez Alaya pas tout à fait certain, Makhlouf devra suppléer Ayari comme c’était le cas face au C.S.H.L. Achour avancera d’un cran pour combler le vide de Bnouni. Galbi, jusque-là en apparition sporadique, sera titularisé d’entrée, tout comme le feu follet Boukorraâ qui aura pour mission d’occuper le poste de Achour.

A vocation offensive
N’ayant d’autres soucis que de remporter les 3 points de la victoire pour distancer davantage les Sfaxiens, les Bleus nous ont donné, tout au long de la semaine, l’impression de bénéficier de toutes leurs ressources physiques et morales sans que les absences ne les affectent outre mesure. En dehors du compartiment défensif bien garni, jusqu’à constituer un gage d’assurance pour Nefzi et celui de la zone médiane qui a, de tout temps, fait la force de l’équipe, le dispositif offensif continue à être qualifié de talon d’Achille eu égard au gâchis déplorable observé dans la concrétisation. L’incorporation de Galbi, apparemment adapté à ses nouvelles exigences, et à un degré moindre, Haj Ali, le malchanceux parviendront-ils à émerger aux côtés de Owen Mandabay dont ce serait la dernière sortie avec ses coéquipiers, avant de rejoindre une équipe émiratie, qui l’aurait recruté sous forme de prêt pour 6 mois contre une offre intéressante.

Formation probable
Nefzi, Alaya, Jdidi, Makhlouf, Nevez, Boukorraâ, Achour, Salem, Adriano, Galbi, Mosrati.

Mansour NABLI

____________________

C.S.S. : Sortir le grand jeu

Les hommes de Decastel qui ont concédé le nul la semaine dernière face à E.G.S.G, ratant ainsi deux points précieux, sont appelés à sortir le grand jeu aujourd’hui face à l’U.S.M. pour se relancer.
Le staff technique du C.S.S. aura à sa disposition un effectif au complet. En effet, 20 joueurs ont effectué le déplacement. Toutefois, la formation rentrante enregistrera le forfait de Haythem Mrabet qui a écopé de son troisième avertissement et Asamoah. Mais ces deux forfaits ne semblent pas poser de problème à Decastel qui a fait appel à Eshoula et Haj Messaoud (absent contre Gafsa) pour combler le vide.
Les coéquipiers de Jaouachi sont donc conscients de la précarité de la situation actuelle de l’équipe. C’est donc un match qui s’annonce très difficile et le résultat final est très important pour le reste du parcours.
Tous les joueurs sont appelés à être présents physiquement et surtout mentalement pour réussir le match de tout à l’heure.

Formation probable
Jaouachi, Haj Messaoud, Gharbi, Mardassi, K. Ben Amor, Eshoula, Bargaoui, Jaber, Nafti, Kouassy, Ziadi.

Noureddine BACCOUCHE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com