E.S.T. : Letifi, Aboucherouane et… le public





Abstraction faite de la modestie de l’opposition, la prestation de l’Espérance vendredi à El Menzah n’a pas été pauvre en enseignements, loin s’en faut.

Tirant les conclusions du dernier derby et pensant au prochain match de championnat face à EGSG, Jacky Duguépéroux a apporté certaines corrections au jeu de l’équipe lors de ce match de Ligue des Champions face à la Renaissance du Tchad.
A commencer par l’incorporation de Ramzi Ben Younès au poste de latéral droit pour aligner Melki dans son poste d’origine dans l’entrejeu, sachant que le capitaine sang et or, exclu la semaine dernière, sera suspendu face aux Gafsiens. Mais la principale satisfaction demeure au niveau mental. Vendredi, l’équipe s’est donnée à fond tout au long du match, cherchant à pratiquer un bon football et à marquer un maximum de buts. Chaâbani, amoindri physiquement, a tenu à jouer. Il a ouvert le score sur coup franc direct avant de quitter le terrain après quinze minutes. L’autre satisfaction de ce rendez-vous africain était, sans conteste, Amine Letifi qui a réussi un hat-trick avant de rater deux autres opportunités nettes. A ses côtés, le Marocain Aboucherouane a été très présent et très utile sur le flanc gauche et il ne lui a manqué qu’un but pour couronner une bonne prestation. Enfin, un grand bravo au brave public sang et or qui s’est déplacé à El Menzah en grand nombre et qui n’a pas cessé d’encourager ses favoris tout au long du match, malgré la modestie de l’adversaire et la relative aisance avec laquelle l’équipe a remporté la mise.
En gagnant par quatre buts à zéro, l’Espérance a assuré une avance sécurisante et son déplacement à Ndjamena ne devrait pas poser de problèmes face à une Renaissance peu redoutable et possédant une défense perméable. Appelé à juger cette situation, le second de Jacky Duguépéroux, Samir Chammam a affirmé que: “c’était une bonne rencontre. Le score final aurait pu être beaucoup plus lourd et la qualification est presqu’assurée. Les rentrées de Ben Younès et Aboucherouane ont donné plus d’équilibre à l’équipe. Place maintenant aux deux prochaines sorties en championnat face à EGSG et l’USM”.
Quant au coach tchadien, Emanuel Boukar, il était réellement déçu par cette “correction” mais il ne perd pas espoir de voir son équipe renverser la vapeur au retour: “Je suis certainement très déçu par cette défaite. Notre gardien assume la responsabilité des buts encaissés. Mais je suis convaincu qu’on peut battre l’Espérance au match retour chez nous malgré sa valeur incontestée et son expérience africaine. N’oubliez pas non plus qu’on a beaucoup souffert lors de notre déplacement du Tchad jusqu’à la Tunisie”, devait-il déclarer après le coup de sifflet final de l’arbitre de la rencontre.

Un quatuor suspendu
Après la séance de décrassage d’hier matin, les Sang et Or retrouveront demain le Parc B pour préparer le prochain match du championnat programmé pour le jeudi face à EGSG. Un match qui verra Duguépéroux se passer des services de pas moins de quatre titulaires, à savoir Jaber, Berrebat, Letifi et Melki, tous suspendus. D’ailleurs, face à la Renaissance du Tchad, le coach espérantiste a déjà pris en considération ces forfaits en alignant Ben Younès à droite de la défense, Zakkar dans l’axe central, Aboucherouane dans le couloir gauche et en fin de rencontre Harbaoui à la pointe de l’attaque.

Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com