E.S.S. – E.O.G.K. (3 – 0) : La loi du plus fort





En dominant largement une EOGK venue à Sousse avec l’intention de limiter les dégâts, l’ESS a fait la belle affaire de la 15ème ronde de L1.

on devinait la manière avec laquelle allait évoluer l’EOGK devant l’Etoile. Renonciation quasi totale au jeu, simulation de blessures, pertes du temps et agressivité sur le porteur du ballon, tel était le comportement des Goulettois-Kramistes. Mais on n’imaginait pas la passivité voire l’incohérence de la prestation arbitrale. Les Etoilés savaient que pour contourner toutes ces difficultés, il leur fallait ouvrir la marque pour en effet décongestionner une situation de parodie de football. La résistance qu’opposait l’EOGK finit par s’achever par le but de l’Etoilé Chermiti lorsqu’il reprend un ballon tiré sur le poteau droit par Nafkha et annonce le premier but qui ne s’avérera pas l’unique (42’) puisque après cinq minutes de la reprise, Chikhaoui de la tête trompe le gardien Fakhri Ben Othman malgré un rebond paraissant difficile (47’). Dès lors, les visiteurs n’ont plus d'autres alternatives que d’honorer un tant soit peu le jeu et montrer qu’ils savent être moins négatifs que durant la première période du jeu. Ils tenteront quelques velléités, mais la défense étoilée prouve qu’elle est infranchissable à l’image de l’impérial Mejdi B. Mohamed et de Seïf Ghézal. Même les remplacements opérés du côté goulettois-kramiste s’avèrent vains puisque Mathlouthi, le portier sahélien n’a jamais été mis à rude contribution. L’Etoilé n’a, en effet, pas plongé une seule fois. Evoluant dans son élément et avec beaucoup d'aisance, les coéquipiers de Chikhaoui auraient même pu corser la note. Aymen Soltani, très remuant, d’un geste technique efface deux défenseurs et déclenche un boulet de canon qui alla s’écraser sur la transversale (73’). Le jeune étoilé ne ratera pas cependant une autre occasion franche lorsqu’il reprend de la tête un centre venant de la droite de Saber Frej (75’). La cause étant entendue, les Goulettois-Kramistes baissent carrément les bras et s’avouent vaincus tandis que les Sahéliens continuent à gérer ce qui reste à jouer sans vraiment appuyer davantage sur l’accélérateur. Une victoire qui place désormais l’Etoile du Sahel à une seule longueur du CA, premier au classement.

Formations

ESS: Mathlouthi, S. Frej, Mériah, Ben Mohamed, Ghézal, Nafkha, Traoui, Melliti (Ogunbiyi 68’), Chikhaoui (Béjaoui 84’), Chermiti (Gelson 82’), Soltani.

EOGK: Ben Othman, Mejboura, Ajmi, Ben Chaâbane, Hammami, M’hadhebi (Maâmri 51’), Gharbi, Ben Salem, Hamed, Cordoso (Sidébi 59’), Abdul (Douaïb 66’).

Mounir EL GAÏED




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com