C.A. : Manque d’inspiration





Les derbies se suivent mais ne se ressemblent pas pour le C.A. S’il s’en est sorti indemne du face-à-face contre l’EST, récoltant au passage trois précieux points, il n’en fut pas de même dimanche dernier, puisqu’il a été tenu en échec par un ST qui a pourtant évolué à dix à partir de la (39’) puis à neuf pendant les vingt dernières minutes.

Pire, même en infériorité numérique, les Bardolais auraient pu aspirer au succès, s’ils n’avaient pas levé le pied, se contentant de gérer le temps qui restait à jouer et menant sporadiquement des contres qui ont failli toutefois trouver un meilleur sort !
Les Clubistes, auxquels manquaient Zaâlani, Ouertani et Sellami ont effectivement manqué de rythme, d’inspiration et de percussion tout au long d’une rencontre qu’ils ont ratée lamentablement devant un adversaire qui n’est plus parvenu à les battre depuis plus de six ans !
Certains, parmi les plus proches dans l’entourage du club de Bab Jedid, n’ont pas manqué bien entendu de mettre en cause la petite forme de certains éléments-clés de la formation alignée par Bertrand Marchand. D’autres sont allés plus loin encore pour critiquer ouvertement le technicien français, invoquant un managériat inadéquat !
Or, pour les premiers on pourrait tout à fait adhérer, du moment que les joueurs ont paru mal inspirés, ne sachant tirer profit d’une situation qui leur était pourtant favorable!
Concernant le coaching de Marchand, c’est un aspect qui demeure sujet à quelques réflexions. Mais on est en droit toutefois de se poser la question pour savoir si le technicien clubiste avait-il justement les moyens afin de faire mieux ! L’effectif, limité sur le plan qualitatif essentiellement dont il dispose, lui permettait-il un meilleur choix ?
Force est de reconnaître effectivement que les Clubistes ne disposent pas à l’heure actuelle d’un effectif étoffé, ni un banc riche en individualités pouvant donner le plus escompté.

Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com