«Corps otages» : Sur le pied de guerre contre l’extrémisme





Fadhel Jaïbi et toute l’équipe de «Corps otages» ont gagné le pari et surtout le combat pour la liberté de la création théâtrale. Une série de représentations de cette pièce est à l’affiche du Théâtre Municipal de Tunis durant ce mois de février.

Fadhel Jaïbi et Jalila Baccar offriront au public tunisien et à tous les publics l’occasion de voir cette pièce qui a fait couler beaucoup d’encre, depuis sa présentation sur la prestigieuse scène du Théâtre de l’Odéon en France, en juin dernier. «Corps otages» (Khamsoun est sa dénomination arabe) est un titre intrigant qui ouvre plusieurs pistes de réflexion sur les fins et les enjeux du maître d’œuvre de «Comédia», «Familia», «Les amoureux du café désert», «Junun» (Démences)…
Avec cette lecture double ou plutôt ces multiples lectures que procure le titre aussi bien en arabe qu’en français, Jaïbi invite son public à réfléchir sérieusement sur un thème d’une actualité brûlante sur le plan national et international qui n’est autre que le terrorisme et l’intégrisme religieux. Reposant sur un texte signé par sa compagne de route, la dramaturge et comédienne Jalila Baccar, Fadhel Jaïbi et toute l’équipe artistique et technique de cette création ont opté pour mener la réflexion sur ce sujet épineux loin des sentiers battus en focalisant sa mise en scène sur l’expression corporelle et le théâtre chorégraphié. Fidèle à ses choix, à son approche et à ses convictions artistiques, Jaïbi a tissé cette création théâtrale qui cherche dans les origines du terrorisme à travers l’histoire de «cette enseignante voilée qui a choisi de se faire exploser dans la cour de son lycée…».
Cette histoire ne s’arrête pas là, Jaïbi et toute son équipe ne cherchent pas à raconter cette tragédie uniquement. Au contraire, ils commentent, décortiquent et analysent les facteurs de ce changement radical et les origines de cette montée islamiste…
«Corps otages» sera certainement l’évènement théâtral de l’année 2007. Un premier cycle de représentations est à l’affiche du Théâtre Municipal de Tunis pour ce mois de février à partir de demain. Pour les autres rendez-vous, le T.M.T ouvrira ses portes les 3, 4, 7, 13, 14, 15, 26, 27 et 28 de ce mois. D’autres tournées sont sur l’agenda de Fadhel Jaïbi, Jalila Baccar, Fatma Ben Saidane, Jamel Madani, Moez M’rabet, Besma El Euchi, Lobna M’lika, Wafa Tabboubi, Riadh Hamdi, Donia Doghmani, Khaled Bouzid, Hosni Akremi…et toute l’équipe artistique et technique de ces «Corps otages». Une représentation au Japon est prévue pour la fin du mois de mars.
Pour la compréhension de la langue, puisque la pièce est tissée dans le dialecte tunisien, Familia productions a choisi de sous-titrer son spectacle et ce pour les tournées au-delà des frontières. Des représentations sous-titrées pour quelques rendez-vous tunisiens sont au programme de Fadhel Jaïbi et toute sa compagnie et ce pour les étrangers résidents en Tunisie.

Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com