E.S.T. : Une défense à revoir





Errements défensifs et ratages offensifs. Deux défaillances qui ont coûté cher à l’Espérance à Gafsa jeudi. D’ailleurs elle n’a dû son salut qu’à deux balles arrêtées pour éviter la défaite.

Il est vrai que les Sang et Or étaient diminués par l’absence de quatre titulaires mais ces forfaits ne pouvaient expliquer à eux seuls la petite prestation de la ligne arrière qui s’est montrée désorientée notamment sur les actions des deux buts encaissés. Avec un Chaâbani encore loin de son meilleur niveau, un Ben Younès manquant de compétition, un Derbali hésitant et un Mahjoubi en petite forme, il est devenu difficile d’éviter l’ascendant adverse surtout en première mi-temps. Et comme un malheur ne vient jamais seul, quand l’Espérance a pris le jeu à son compte après la pause, Harbaoui et Lachkhem rataient coup sur coup l’occasion de l’égalisation avant que la défense n’encaisse un second but. Il a fallu un forcing et deux balles arrêtées pour voir Chaâbani et Zaïem remettre les pendules à l’heure. A l’évidence, le club sang et or a perdu de la sorte deux points précieux dans sa course pour le titre et n’aura d’autre choix maintenant que de remporter le match de demain à El Menzh face à l’USM pour ne pas perdre définitivement le contact.

Un quatuor de retour
Face aux Monastiriens qui vivent de certitudes cette saison, l’Espérance récupérera quatre titulaires, à savoir Letifi, Berrebat, Jaber et Melki. Un retour qui ne manquera pas de donner plus de poids aux trois compartiments surtout après toutes les défaillances entrevues à Gafsa, jeudi.
Et puis, les Sang et Or n’ont plus réellement le choix. Ils sont appelés à puiser au fin fond de leurs ressources pour renouer avec le succès après deux contre performances successives. Et la forme du jour sera certainement décisive.

Le cas Chaâbani
En l’absence de solution de rechange de valeur, Jacky Duguépéroux a aligné Chaâbani vendredi dernier face à la Renaissance du Tchad alors qu’il relevait de blessure. Il n’a joué que quinze minutes pour quitter vite le terrain après avoir marqué un but sur coup franc direct et après avoir ressenti, de nouveau, des douleurs. Rebelote jeudi à Gafsa.
Amoindri physiquement, il n’a eu le feu vert du médecin du club que la veille du match. Son rendement défensif a été approximatif et son entente avec Ben Younès n’a pas été parfaite. Il est vrai qu’il a encore une fois marqué sur coup franc mais il n’a pu terminer le match en raison d’un carton route reçu pour avoir bousculé un agent de la protection civile qui cherchait à l’évacuer.
Ainsi, avec un Chaâbani souvent blessé et après le départ de Nwaneri, l’axe central de la défense risque de connaître d’autres déconvenues si une solution «radicale» n’est pas trouvée de suite et dès le match de demain face à l’USM car sans Chaâbani, suspendu, Duguépéroux est appelé à trouver le compère idéal pour Jaber.

Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com