Handball – Mondial 2007 Pologne – Danemark (36 – 33) : Quelque chose d’historique !





La Pologne a fait craquer le Danemark, pourtant favori, au bout de deux prolongations (36-33) en demi-finale du Mondial-2007, jeudi à Hambourg, pour atteindre pour la première fois de son histoire la finale du tournoi où elle retrouvera l'Allemagne.
Avant même le match de dimanche à Cologne, les Polonais sont assurés de réaliser le meilleur résultat de leur histoire, après une troisième place lors du Mondial-82. L'équipe surprise de ce Championnat du monde allemand, entraînée par Bogdan Wenta, s'est largement appuyée sur son arrière Karol Bielecki (8 buts au total) pour l'emporter au bout du suspense.
Pour le Danemark du sélectionneur Ulrik Wilbek, 3ème de l'Euro-2002, 2004 et 2006, la désillusion était après le match à la hauteur des attentes après la victoire sur l'Islande en quarts, obtenue également à l'issue de la prolongation (42-41). Cette débauche d'énergie a peut être coûté aux Scandinaves une place en finale.
Les Danois, solides mais réputés friables dans les gros matches, ont craqué dans les trois dernières minutes de la seconde prolongation après être pourtant revenus de loin.
Menés 15-14 à la pause puis 23-21 à la 52ème minute, Lars Christiansen (7 buts dont 1 penalty) et ses coéquipiers ont utilisé leur vitesse de jeu et les combinaisons rapides pour revenir (23-23, 55ème) puis prendre l'avantage dans la dernière minute du temps réglementaire (26-25), grâce notamment à Lasse Boesen (7 dont 1 penalty). Mais Bielecki égalisait à 10 secondes de la sirène pour emmener les siens en prolongation (26-26).

Euphoriques
Le score restait aussi serré pendant la première prolongation, les deux équipes égalisant à tour de rôle pour rester à 30-30 après dix minutes de jeu, puis 31-31 une minute avant la mi-temps de la seconde prolongation (74ème).
C'est alors que le Danemark faiblissait face aux individualités polonaises que Wenta avait réussi à agglomérer pour en faire "une vraie équipe". Mariusz Jurasik (5 buts au total) portait la marque à 33-31 (78e), suivi par un Grzegorz Tkaczyk (7 buts) euphorique (34-31). Sur le banc danois, Wilbek tentait une dernière fois de mobiliser ses joueurs, dont la plupart avait abandonné le combat pour s'incliner finalement sous les acclamations des nombreux supporters polonais (36-33).
La Pologne peut désormais rêver de finale et pourquoi pas d'un titre mondial, après avoir déjà battu l'Allemagne dans la compétition (27-25 en Tour préliminaire).




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com