Handball – Mondial 2007 Allemagne – Pologne : L’apothéose qu’on n’attendait pas





Mondial 2007 (Finale) - Kolnarena de Cologne (16h30) - Direct TV T7, Al Jazeera Sport 1 et ZDF

La finale du Mondial 2007 ne sera pas l’affiche attendue. Avec Allemagne - Pologne, c’est plutôt une apothéose inédite à qui seront conviés aujourd’hui les spectateurs de la Kolnarena et les téléspectateurs à travers le monde.

L'équipe d'Allemagne, organisatrice du Mondial-2007, n'est plus qu'à un match du bonheur et de la réussite de son plan "Gold 2007", grâce à une victoire à l'arrachée sur la France, en demi-finale.
A l'issue d'un match bouillant, joué dans l'atmosphère survoltée de la Kolnarena, les Allemands ont dû batailler ferme face à des champions d'Europe français qui avaient mené -de peu- au score la majeure partie de la rencontre malgré la pression exercée par les 19.000 supporters locaux.
La défaite sonnée, joueurs et entraîneurs français ont exprimé vertement leur colère suite aux décisions de la paire arbitrale suédoise qui ont, selon eux, fait basculer le match en faveur de leurs hôtes.
Vingt-neuf ans après la médaille d'or de la RFA au Mondial-1978, l'Allemagne tient une magnifique occasion d'enrichir son palmarès d'une nouvelle médaille d'or, trois ans après son titre européen à l'Euro-2004.
Les hommes de Heiner Brand vont affronter en finale le seul adversaire les ayant battus depuis le début de la compétition, la surprenante équipe de Pologne qui est venue à bout du Danemark 36 à 33, là aussi au bout de deux prolongations.
Les Polonais atteignent pour la première fois le plateau final d'un Championnat du monde, leur meilleur résultat dans cette compétition reste une 3ème place au Mondial-1982. Mais depuis ce lointain fait d'armes, la Pologne s'était faite plus que discrète sur la scène internationale.

Du côté allemand
La volonté, atout maître

La presse allemande saluait vendredi la "victoire de la volonté" après la qualification, jeudi à Cologne, de l'Allemagne pour la finale du Mondial-2007 aux dépens de la France, même si ce succès est entaché de "doutes" sur l'arbitrage.
"Vous êtes nos héros", jubile le quotidien populaire Bild à l'adresse de sa Nationalmannschaft, sans lésiner sur les superlatifs: "super, géant, incroyable" pour qualifier cette "victoire dramatique" obtenue au bout de la seconde prolongation. "Nos handballeurs ont réussi ce qu'ont raté nos footballeurs", sortis en demi-finales du Mondial-2006 par l'Italie, rappelle le quotidien populaire, l'un des rares journaux allemands à passer sous silence la polémique sur l'arbitrage.
Pour le Frankfurter Allgemeine Zeitung, le match fut "un triomphe d'une guerre des nerfs" mais "l'Allemagne accède à la finale après une victoire douteuse", après que l'arbitre eut refusé un but marqué par Michael Guigou en toute fin de match.
Mais pour le Berliner Zeitung, la qualification allemande est une "victoire de la volonté". "Il serait faux d'expliquer le succès de l'équipe allemande seulement par les décisions arbitrales, affirme le journal berlinois. C'est d'abord une victoire de la volonté. Les Allemands ont longtemps été menés, ils n'avaient pas connu cette situation lors des rencontres précédentes".
La presse salue notamment la performance du gardien Henning Fritz, relégué sur le banc dans son club de Kiel après l'arrivée en début de saison du Français Thierry Omeyer, qu'il retrouvait jeudi soir. "Contre la France, Fritz a fait son meilleur match du tournoi, avec une performance vraiment grandiose", se pâme le Berliner Zeitung. "Il n'a pas seulement arrêté beaucoup de ballons, il a aussi arrêté les ballons décisifs".
"Fritz assure la place en finale", reprend le Sùddeutsche Zeitung, pour qui le gardien allemand a suppléé la faiblesse aux tirs de ses coéquipiers en seconde période.

Du côté polonais
En quête d’un nouvel exploit

La presse polonaise a salué vendredi la "victoire héroïque" de l'équipe de Pologne, qualifiée aux
dépens du Danemark jeudi à Hambourg pour la finale du Mondial-2007, soulignant "le plus grand succès dans l'histoire du handball polonais".

"Le Danemark battu. La Pologne disputera le titre de champion du monde!", s'exclamait en première page le quotidien national Gazeta Wyborcza.
Pour le journal, ce match, gagné 36 à 33 après deux prolongations, a été "le plus grand succès jamais remporté par les handballeurs polonais, et une grande victoire sur leurs propres faiblesses car, à quelques heures du match, six joueurs souffrant d'indispositions intestinales ont dû être placés sous perfusion".
"C'était le match le plus héroïque du dernier quart de siècle", s'excitait le quotidien sportif Przeglad Sportowy. "Les joueurs polonais ont donné un spectacle digne de la finale d'un championnat du monde".
"Les Polonais et les Danois ont assuré aux 13.000 spectateurs sur place et aux millions d'autres devant leurs postes de télévision des émotions incroyables. Nous avons eu un combat d'égal à égal durant tout le match", selon le quotidien Dziennik.
Selon le journal, le gardien polonais Adam Weiner "a joué le match de sa vie, en arrêtant 15 tirs, dont le plus important à la 59ème minute", quand le Danemark avait un but d'avance sur la Pologne.
Pour Bartosz Jurecki : «La finale est méritée. C’est mieux d’avoir l’Allemagne pour adversaire plutôt que la France. Nous avons déjà battu les Allemands lors du Tour préliminaire, pourquoi ne pas faire autant en finale».




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com