Un faucon nommé chaussette





28 janvier. Turquie.
Paul Wolfowitz s’est levé de bonne heure comme au jour où l'idée d’une guerre contre l’Irak a germé dans sa tête.
Il a choisi son plus beau costume, pas trop sombre ni trop gai, pour faire l’impérialiste modéré, pourquoi pas sympathique... Il a opté pour une cravate à rayures symbole de son rêve d’un monde redessiné ... et, cerise sur le gâteau, il a tranché pour des chaussures avec un grand C, dignes de la pointure d’un ancien de l’Administration U.S.
Reste les chaussettes.
Lesquelles ? Lesquelles ? Lesquelles ?
Bof... peu importe. Les chaussettes pour un ancien compagnon de route de George W. Bush, c’est comme les guerres, ce n’est qu’un accessoire dont on en voit jamais le vrai visage. Et puis, les chaussettes, c’est une affaire purement interne... un espace de détente privé qui pue parfois ... mais bon !
Alors détente oblige, Paul Wolfowitz a mis une paire de chaussettes trouées au niveau des gros orteils, partant du principe qu’un guerrier n’oublie jamais de laisser une issue de secours.
Moralité de l’histoire, un faucon BCBG cache toujours un autre... plus détendu certes, mais avec plein de nids de poules dans l’âme et de trous dans les chaussettes.
Et c’est au Tiers-monde de faire le bouche-trou.

Fatma BEN DHAOU-OUNAÏS



Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com