Agriculture : Goubellat: les secrets d’une réussite





L’acheminement de l’eau de Oued Medjerda à la délégation de Goubellat a permis de transformer radicalement la face de la région qui devient de fait un grand pôle de développement agricole.

Tunis-Le Quotidien
De la verdure à perte de vue. De larges flaques d’eau aux abords des routes menant vers les régions du Nord-Ouest et notamment Goubellat témoignent de l’intensité des averses qui ont touché toute la Tunisie durant les derniers jours. Les inquiétudes des agriculteurs se sont réellement dissipées grâce aux importantes quantités de pluie qui ont arrosé la région.
Le commissaire régional au développement agricole, M. Belhassen Abdeljelil ne cache pas son optimisme en exhibant le tableau détaillé des quantités de pluies enregistrées dans la région durant le mois de décembre.
“Les quantités d’eau ont dépassé les besoins et ont permis de combler le déficit”, dit-il.
Durant le mois de décembre, toutes les régions ont été généreusement et copieusement arrosées. Jugez-en: Béja a enregistré 98,9 mm de pluie tandis que Amdoun, Nefza et Goubellat ont enregistré respectivement 118,7 mm, 119,8 mm et 87,7 mm.
La moyenne annuelle durant cette période de la saison a été largement dépassée. Pour certaines régions, ce taux a été de 220% par rapport aux moyennes habituelles, Goubellat qui a bénéficié des largesses de la nature, constitue un modèle remarquable de réussite agricole.
Pour beaucoup d’entre nous, le nom de ce gouvernorat reflète l’austérité de la nature, l’aridité et le manque d’eau. Cette image relève aujourd’hui d’un triste passé. Déclarée zone irriguée en 2004, Goubellat constitue un pôle typique et une plate-forme de production agricole et animalière.
Les faits et chiffres le confirment: les 13 millions de m3 d’eau de l’oued Medjerda, pompés d’une station située à Medjez El Beb ont introduit une nouvelle dynamique dans la région et ont permis de transformer radicalement son visage. Goubellat englobe 3000 hectares de périmètres irrigués dont 2000 sont exclusivement destinés à l’exportation.
Les pommes de terre de type Nicolas sont particulièrement sollicitées par le marché allemand. La production des artichauts est par contre orientée vers le marché italien. Ces exportations génèrent sans aucun doute une rentrée en devises bénéfiques pour le pays et indirectement pour la région.

Des périmètres irrigués
Le secret de la réussite de cette région est essentiellement dû à l’introduction de périmètres irrigués mais aussi à une approche méthodique et scientifique basées sur le respect des recommandations de la carte agricole. L’étude du sol constitue en outre la référence de base pour la détermination de la culture à planter et pour l’augmentation de la rentabilité.
La visite guidée d’une ferme, samedi dernier, nous a permis de constater de visu la mise en place d’une gestion moderne, où l’improvisation et l’approximatif sont bannis. L’entrée de la ferme est protégée contre la transmission de microbes et de virus par un bassin d’eau traitée. Tout véhicule empruntant le chemin est contraint de stériliser ses pneus par mesure de sécurité.
A l’intérieur de la ferme, une équipe de vétérinaires et de techniciens veille au grain pour le bon fonctionnement de cette unité qui gère plus de 300 vaches laitières. Leurs rendements sont maximisés par l’emploi de techniques de pointe. Dans la ferme, une vache peut produire jusqu’à 8000 litres de lait par an. La qualité de la vie s’est ostensiblement améliorée pour les habitants de la région. Les terres domaniales distribuées aux techniciens a permis de créer des postes d’emploi et d’offrir aux jeunes la possibilité de voler de leurs propres ailes.
Les terres agricoles de Goubellat s’arrachent. Les facilités octroyées par les pouvoirs publics et la création de périmètres irrigués encouragent les promoteurs à s’installer dans la région. Les chances de réussite sont de plus en plus réelles dans la délégation qui dispose d’une piste d’atterrissage pour les avions légers destinés au traitement des grands espaces agricoles. Les perspectives du développement de la région sont, plus que jamais, prometteuses.

Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com