C.S.H.L. – C.S.S. (1-2) : La coupe jusqu’à la lie





Le CSHL a bu la coupe jusqu’à la lie durant la phase aller du championnat de L1 où il se morfond dans les profondeurs du classements. Même la venue d’un CSS blessé et meurtri n’a pas été mise à profit pour sortir du bourbier.

Condamnés à vaincre pour entretenir quelque chance de débuter la phase retour avec un peu de sérénité, les joueurs faillirent, encore une fois, à leur mission.
Pire, après une vingtaine de minutes de jeu insipide, le CSHL se fit piéger par Ziadi (24’) devant une défense figée et lourde. L’état du terrain, quasi impraticable, n’arrangea pas les affaires des locaux, d’autant plus que les Sfaxiens semblaient déterminés à tourner la page des contre-performances. Une détermination qui allait s’avérer payante, à la 39’, lorsque Blaise Kouassi “plia” le match d’un heading rageur qui trompa Mejri.
Deux minutes auparavant, Slama aurait pu égaliser pour les siens sur service de Gassouma, mis son tir mal appuyé fut aisément capté par Jaouachi.
De retour des vestiaires, et malgré les deux buts encaissés, les Banlieusards tentèrent leur va-tout pour revenir au score. Le coach Nizar Khanfir, comprenant enfin que la meilleure défense est l’attaque, incorpora deux attaquants: Jedidi et Aissaoui.
La partie prit alors une autre tournure et les locaux s’installèrent dans le camp sfaxien, laissant de grands espaces derrière, ce dont profita Ziadi (67’) pour se présenter seul à face à Mejri qui effaça un but tout fait.
Les efforts des Banlieusards finiront par être récompensés à la 76’ consécutivement à un énième coup franc tiré par Ben Chouikha et repris victorieusement par Ben Saïd. Mais ce but arriva trop tard, car le CSS s’ingénia à fermer toutes les issues pour préserver sa précieuse victoire qui lui permit de garder le contact avec le peloton de tête.
Pour le CSHL, cette 7ème défaite est la sonnette d’alarme avant la trêve qui s’annonce houleuse, au vu de la situation peu reluisante de l’équipe, qui voit ses espoirs d’une bonne position au milieu s’effriter au fil des journées.

Formations
CSHL: Mejri, Ben Miled, Gassouma, Evans, Guizani, Naouas (Aïssaoui), Slama (Jedidi), Harran (Marzouki), Ben Saïd, Ben Chouikha, Brinis.
CSS: Jaouachi, Haj Messaoud, Mrabet, K. Ben Amor, Abdi, Boujelbène, Bergaoui, Kadri (Hammami puis Achoula), Nafti, Ziadi, Kouassi.

Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com