Menacés d’expulsion : Des responsables du Hamas font appel





Al-Qods occupée-Agences
La Cour suprême d'Israël a décidé d'examiner l'appel d'un ministre et de trois députés palestiniens du Hamas résidents d’Al-Qods-Est et menacés d'expulsion, a-t-on appris hier de source judiciaire.
Selon cette source, la plus haute instance juridique de l'Etat hébreu a accepté que les quatre officiels en question soient représentés par
l'association arabe israélienne Adallah qui défend les droits de la communauté arabe israélienne.
Israël considère le Hamas comme "une organisation terroriste", et le ministre israélien de l'Intérieur, Roni Bar-On, a avisé le 30 mai le ministre
pour les Affaires de Jérusalem, Khaled Abou Arafeh, ainsi que les députés Mohammad Abou Teir, Ahmad Attoun et Mohammad Totah, qu'ils disposaient d'un délai de 30 jours pour renoncer à leur appartenance au mouvement islamiste, faute de quoi ils seraient expulsés vers les territoires palestiniens.
Tous quatre ont repoussé cet ultimatum. Ils résident dans le secteur oriental arabe d’Al-Qods conquis et annexé par Israël en 1967.
Israël considère l'ensemble de la ville comme sa capitale, et interdit toute activité politique palestinienne dans la partie est, que les Palestiniens voient comme la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com