Réforme de l’assurance-maladie : Le Conseil de l’Ordre des médecins se rebiffe…





Les réserves sur les procédures de la signature de la convention sectorielle régissant les rapports entre les médecins de libre pratique et la Caisse Nationale de l’Assurance-Maladie (CNAM) se multiplient. Les dernières ont été celles formulées hier par le Conseil National de l’Ordre des Médecins ( CNOM) qui a publié un communiqué dans lequel il annonce que la signature de ladite convention par le Syndicat Tunisien des Médecins Libéraux (STML) et la CNAM est survenue «précipitamment le 19 décembre courant malgré les réserves officiellement formulées quant au contenu du texte proposé».

Tunis-Le Quotidien
Tout en réaffirmant son adhésion totale au principe de la réforme de l’assurance-maladie tel qu’il a été défini lors du Conseil ministériel du 13/12/1996, le Conseil National de l’Ordre des Médecins constate avec regret dans son communiqué qu’il a été longtemps mis à l'écart et qu’il n’a jamais été réellement associé à l’élaboration du texte de cette convention alors que la loi lui confère le rôle d’interlocuteur obligé pour toute question se rapportant à la profession.
Le CNOM déplore, d’autre part, le fait que ses doléances sont restées sans réponse. Ces doléances sont relatives à la nécessaire mise en conformité de plusieurs articles de la convention avec les règles édictées par le Code de Déontologie Médicale et la législation relative à l’exercice de la profession, à la détermination des honoraires conventionnels, à la publication des annexes prévues par la convention ainsi qu’aux procédures administratives complexes.
Le communiqué met, par ailleurs, en garde contre le risque de compromettre l'avenir de la réforme de l’assurance-maladie.

W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com